Suivez-nous

Musique

Moto, manga et Godzilla : personne n’est prêt pour le retour de Disiz

Publié

le

Moto, manga et Godzilla : personne n'est prêt pour le retour de Disiz

Un an après la sortie de Pacifique, Disiz prépare un retour explosif avec son nouvel album

Disiz aura mis longtemps avant de dessiner précisément sa promotion, mais une fois faite, l’artiste semble requinqué comme jamais. Après avoir dévoilé un premier extrait, “Perdu”, qui semble déconnecté de son récent univers, il fait gonfler la pression avec des trailers successifs. Dans le premier nommé “K A Ï J U”, on le voit complètement fou, bonbonne d’essence à la main. Il ne rappe pas, se contentant d’avancer sur une production aux basses surpuissantes. La définition du mot correspondrait à “Monstre”. Une référence désormais évidente et cohérente, en prenant en compte les autres teasers de l’artiste.

Deuxième vidéo, donc, et voilà le terme “D I S I Z I L L A” lancé. Dans cet extrait, on capte le clin d’oeil au monstre japonais du septième art. Le trailer, teinté de l’univers manga, libère seulement quelques secondes de rimes à la fin d’une vingtaine au total. Juste de quoi faire saliver ses fans, sans aller plus loin pour autant. Enfin, le dernier, “M A H B O U L”, dévoile une production ultra-énergique et un début de couplet fou furieux, avant que l’extrait ne se bloque sur un Disiz avançant fièrement vers un immeuble en destruction.

M A H B O U L

Une publication partagée par Disiz (@disizfr) le

Lourdes références et teaser immanquable

Disiz a vu les choses en grand pour son retour. À l’image de ces différents trailers sur qui, mis bout à bout sur Instagram, devrait dévoiler la cover de l’album, c’est tout un univers qui semble se créer autour de l’artiste. Entre références aux mangas et aux montres, l’auteur de Pacifique semble avoir balayé la paix sur lui-même qu’il avait établie l’année passée pour retrouver sa folie créative. Le morceau “Perdu”, teasé il y a quelques jours, déchante finalement complètement de ce que l’artiste propose désormais. Dynamique, bien que toujours bloqué dans ce virage pop, Disiz a une idée inépuisable derrière la tête. Et ça s’annonce terriblement lourd.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *