Suivez-nous

Musique

En France, Niro est aux portes de la révolution streaming

Publié

le

Après son principe d'album évolutif "Stupéfiant", Niro continue avec une série d'EP. Pendant 9 mois, le MC originaire de Blois sortira un EP de 5 titres par mois.
Crédit : @niro_compteofficiel / Instagram

Après son principe d’album évolutif avec Stupéfiant, Niro continue avec une série d’EP. Pendant 9 mois, le MC originaire de Blois sortira un EP de 5 titres par mois.

Il va occuper l’actualité de manière tentaculaire pendant près d’une année. En effet, Niro a décidé de faire une série musicale, en sortant un EP par mois, pendant neuf mois. Ce vendredi matin, l’artiste a lui-même retweeté une exclusivité de Mouv‘ expliquant davantage le concept. Chaque EP de cinq titres sera composé de la même manière : il y aura deux featurings par EP, un featuring avec un artiste déjà établi de la scène française, ainsi qu’un featuring avec un newcomer. Le premier EP devrait sortir avant 2021 et sera une constante à retrouver chaque mois. Original.

Une nouvelle révolution après le concept de l’album evolutif

Plutôt précurseur en la matière, Niro avait déjà compris les codes du streaming et comment les exploiter, en sortant Stupéfiant en 2019, un album évolutif. Toutes les deux semaines, quatre à six nouveaux titres de l’album apparaissaient sur les plateformes streaming, allongeant l’album jusqu’à ce qu’il atteigne sa forme finale de 23 titres. Ce système de sortie permettait, non seulement, de laisser à l’auditeur suffisamment de temps pour découvrir ses titres, mais aussi d’offrir un panorama plus court réfléchi, semaine après semaine.

Chez Clique, Niro avait développé son concept qu’il jugeait pertinent «en termes de marketing et de promotion». «On est dans une air où le streaming et la musique se consomme différemment, c’est très fast-foodQuand un artiste jette un album avec 15-17 tracks, les fans accrochent sur 2-3 morceaux. Donc j’ai envoyé mon album petit à petit pour que les gens aient plus le temps de savourer, de comprendre les morceaux. » Il s’est donc adapté en sortant des moins grandes quantités, plus souvent. Le résultat fut un score de plus de 17.000 ventes pour Stupéfiant la première semaine après sa sortie.

En sortant un opus de cinq titres par mois, Niro espère capitaliser autour de ces cinq titres et rallonger leur durée de vie. La stratégie établie autour des collaborations permet également de rafraîchir chaque mise à jour. Et force est de constater que, commercialement comme artistiquement, cette stratégie a du bon, et se veut immensément avant-gardiste. En la matière, Niro se veut l’un des seuls artistes en France déjà intéressé par la science de l’album évolutif qui peine à émerger en France. Kemmler, Yuzmv ou encore Lujipeka : ils ne sont qu’une petite poignée en France à s’être risqué à ce concept encore nébuleux et pourtant ô combien prometteur.

Dans le reste de l’actualité, Dinos défend Jay-Z : «Laissez le rap à tous ceux qui connaissent le rap».

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA