Suivez-nous

Culture

«Nous allons enquêter» : Pokémon avertit Palworld le jeu phénomène qui lui ressemble étrangement

Publié

le

palworld

La société Pokémon a publié un communiqué ce mercredi visant, sans le nommer, le jeu événement Palworld, et sa troublante ressemblance. 

«Nous allons enquêter», promet la société Pokémon. Ce mercredi, la célèbre licence est montée au créneau via un communiqué publié sur ses réseaux sociaux sur un possible détournement de son univers et de ses personnages, sans autorisation. La cible, toutefois pas nommée dans les quelques lignes : Palworld, jeu phénomène imaginé par le studio PocketPair.

Dans celui-ci, un personnage se balade dans un monde peuplé de créatures appelées les “Pals”. Un synopsis qui rappelle évidemment celui de la licence culte Pokémon. Mais les accusations vont même plus loin, plus que les joueurs décèlent même des ressemblances physiques entre les créatures des deux jeux. Sur X, plusieurs threads relayent ces ressemblances souvent troublantes.

Publicité

Pokémon veut «prendre les mesures nécessaires» contre Palworld

En moins d’une semaine, Palworld a rencontré un succès monumental, générant plus de 8 millions de ventes. Un phénomène qui a forcé la société Pokémon à «enquêter» sur les similitudes rapportées. Le groupe veut «prendre les mesures nécessaires contre toute violation de propriété intellectuelle liée à Pokémon».

La polémique autour de Palworld va même plus loin : tandis que le jeu devient viral sur Twitch, des débats traversent les streamers sur la visibilité à donner, ou non, à un jeu qui s’inspire ouvertement d’une autre licence. Si les mécaniques sont parfois différentes – le jeu est plus violent et certaines créatures sont équipées d’armes à feu -, la ressemblance chagrine l’éthique de plusieurs créateurs.

D’autres estiment au contraire que le succès de Palworld peut forcer la licence Pokémon à se montrer plus ambitieuse dans ses prochains contenus, après plusieurs opus jugés décevants.

Aussi : Eminem en live sur Fortnite : les fans sont dégoûtés

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *