Suivez-nous

Musique

Une nouvelle série sur Tupac par un réalisateur qui l’avait fait arrêter

Publié

le

Une nouvelle série sur Tupac par un réalisateur qui l'avait fait arrêté

Une nouvelle série documentaire sur Tupac en cinq épisodes va être réalisée par Allen Hughes. Le même réalisateur qui était derrière The Defiant Ones, et qui avait entretenu une relation plus que houleuse avec le rappeur dans les années 90. 

La vie est bien faite. Selon Variety, Le jour même de l’anniversaire de son rival de toujours Notorious B.I.G, le 21 avril, l’annonce officielle d’une nouvelle série documentaire sur Tupac en préparation de l’autre côté de l’Atlantique a fait sa route dans les médias. Après une énième tentative d’éclairer les circonstances de leurs deux assassinats dans la série fictive Unsolved (produite par Netflix), une nouvelle docu-série en cinq épisodes sur l’un des plus grands rappeurs de l’histoire va se frayer un chemin jusqu’au petit écran. Et pour diriger cette dernière, l’homme qui a réalisé également pour Netflix la série The Defiant Ones centrée sur Dre Et Jimmy Iovine, et qui a entretenu une relation pour le moins houleuse avec Tupac Shakur dans les années 90 : Allen Hughes.

Publicité

publicite_pave_europavox

Une relation “agitée” entre Allen Hughes et Tupac Shakur

Il y a deux décennies de cela, Tupac n’a pas quitté le monde en paix avec tous les gens qui avaient pu croiser sa route. Loin de là. Le porte-étendard d’une certaine vision du gangsta-rap pouvait parfois dépasser les limites. Et Allen Hughes semble en être une belle démonstration si l’on en croit Variety. En effet, déjà introduit auprès du rappeur pour réaliser le clip de “Brenda’s got a baby” au début des années 90, Allen Hughes et son frère voulaient à l’origine intégrer le rappeur dans leur film “Menace II Society”. Mais c’était sans compter sur le tempérament de ce dernier, qui aurait brutalisé Allen Hughes sur un tournage après un différend, causant son éviction du film et lui occasionnant une condamnation à 15 jours de prison en 1994.

Près de 25 années plus tard, comme il le confie dans cette interviewAllen Hughes semble depuis pourtant relativement en paix avec Tupac. Blâmant en partie l’alcool et la drogue qui constituaient le régime du rappeur à l’époque, le réalisateur affirme “qu’à un certain niveau, Tupac était l’une des personnes les plus gentilles qu’il avait pu rencontrer”. Quoi qu’il en soit, ayant déjà eu l’occasion de se pencher un peu sur l’histoire du rappeur pour The Defiant Ones, on a hâte de voir ce que va donner cette série documentaire.

A lire aussi : Une rue de Brooklyn (enfin) rebaptisée au nom de Biggie