Suivez-nous

Musique

Orelsan a finalement créé des drapeaux « Civilisation »

Publié

le

orelsan civilisation

Pour sa tournée, Orelsan mettra en vente des drapeaux parés des couleurs de son quatrième album Civilisation

Finalement, la Civilisation d’Orelsan va prendre vie. Le rappeur a entamé sa tournée, ce mardi, et s’apprête à sillonner la France pour défendre les couleurs de son nouvel album publié en novembre. La première date à domicile, dans sa ville de Caen, a permis de découvrir le merchandising qui accompagnera l’artiste au fil de sa tournée. On découvre notamment les différentes collaborations avec AVNIER que l’artiste a déjà dévoilées ces dernières semaines, mais également un drapeau à l’effigie de la civilisation fictive qu’il a imaginée à l’occasion de son opus.

Publicité

advertisement

Aussi : quand le Palmashow parodie Orelsan et “Montre jamais ça à personne”

Orelsan : un drapeau pas fait au hasard

En outre, celui-ci sera proposé à la vente pour la somme de 30 euros et sera ainsi exactement le même que celui présent sur la cover de l’opus. Imaginé par Orelsan lui-même, le drapeau a un véritable sens. «J’ai gardé le rouge et le bleu de la France. J’ai rajouté du vert pour la province et pour la nature. A droite, c’est le fond vide de Photoshop où tu peux rajouter ce que tu veux pour que tout le monde se l’approprie», a-t-il décrit à NRJ il y a quelques semaines.

Publicité

advertisement

Aussi : Orelsan : le “Magic Beau Gosse” pris d’assaut pour le début de la tournée

Ainsi, l’artiste aura parfaitement exploité l’imagerie de son opus, représenté par les diverses couleurs présentes sur le drapeau, éparpillées également sur certaines éditions physiques du projet. Le katana floqué au coeur de l’étendard joue aussi un rôle prépondérant dans l’esthétique du projet : il accompagne l’artiste sur sa tournée et sur le merchandising AVNIER. Bref, Orelsan, en étroite collaboration avec le graphiste Raegular, est parvenu à imaginer un univers coloré et cohérent autour de son album, garant de certaines valeurs fédératrices rassemblées sous son drapeau, désormais arboré par sa fan-base lors de ses concerts.

Publicité

advertisement

Aussi : Orelsan explique pourquoi les fins de “Shonen” et de “Civilisation” sont les mêmes

Publicité

advertisement
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *