Suivez-nous

Musique

Orelsan : pourquoi ses retours sont toujours aussi grandioses ?

Publié

le

orelsan retour millions

Pourquoi les retours d’Orelsan sont toujours très attendus ? La réponse est simple : le rappeur ne revient jamais les mains vides.

Quinze ans de carrière pour Orelsan, et à chaque fois qu’il réapparaît, le rappeur caennais fait du bruit. De nature timide et loin d’être un grand bavard, l’artiste est néanmoins un fin stratège qui marque les esprits après chacun de ses passages. Et il sait comment s’y prendre. En 2018, Orel confiait au Parisien : «Pas besoin d’être présent tout le temps dans les médias, sinon je serai animateur télé.» Car oui, pour parler ou dénoncer il utilise exclusivement sa musique. Puis pour annoncer de grandes nouvelles à ses fans, il utilise… toujours sa musique. Ce qui rend, toujours, sa communauté impatiente. Et si on se remémorait tous ces moments ?

Publicité

advertisement

Orelsan dévoile Le chant des sirènes 

Avant la sortie de son deuxième opus Le chant des sirènes, Orelsan compte un seul album à son actif : Perdu d’avance, sorti en 2009. Dans celui-ci, il nous prévenait déjà : il n’y aura pas de deuxième album. (Il avait menti.) Et à cette époque, nous découvrons le personnage, et honnêtement, on ne sait pas trop à quoi s’attendre. Son premier projet connaît un succès retentissant. C’est donc le moment ou jamais pour Aurélien Cotentin de (re)construire son avenir musical.

Mais en août 2011, après de longs mois sans nouvelles, on retrouve Orelsan dans une vidéo totalement hilarante, où il prend la parole pour nous éclairer sur certains points, dont le nom et la date de sortie de son album. Mais il en profite aussi pour nous en dire davantage… sur sa coupe de cheveux. Ce sujet sera un réel débat, et dans le clip « RaelSan », qui sera le premier extrait du Chant des sirènes, le rappeur reviendra masqué, mais surtout avec une nouvelle coupe de cheveux. Sans oublier la confirmation de son album en toute fin de vidéo, pour le 26 septembre 2011. Puis en 2012, il clôturera le chapitre, toujours dans la peau de RaelSan. Il disparaîtra des radars durant cinq ans.

Publicité

advertisement

Nouvelle atmosphère, nouveau personnage : « RaelSan » ouvre la voie à une toute nouvelle ère pour le rappeur. Seules deux petites années séparent Perdu d’avance et Le chant des sirènes, et pourtant : l’évolution de l’artiste est assez impressionnante.

Second round avec La fête est finie

C’est ce qui s’appelle mettre les petits plats dans les grands. En 2017, l’artiste fait son retour avec un clip. Enfin non : LE clip. Tournée en plan séquence, la vidéo qui accompagne le morceau « Basique », est tout simplement un tour de force. Ce single devient rapidement un hymne, de nombreux combats et différentes personnalités s’approprient ce succès. C’est le coup marketing de l’année. Après avoir énuméré les problèmes de la vie un par un, et donné des leçons d’humanité à la France entière, San pose les bases. Alors âgé de 35 ans, il annonce son troisième album de manière formidable. La totalité des figurants se regroupent à la fin du morceau pour former « 20.10.17 », la date d’arrivée de La fête est finie. Il nous avait tous pris à contre-pied.

Publicité

advertisement

Son feat avec Damso embrase sa réédition La fête est finie – Epilogue 

Tout se passe très vite pour cette réédition. Le 12 novembre 2018, Orelsan annonce une suite pour son album La fête est finie, et donc onze nouveaux titres disponibles dès le 16 novembre. Cette nouvelle réjouit la totalité de ses aficionados, et pour eux, pas le temps de s’imaginer différents scénarios : quatre jours seulement séparent l’annonce et la sortie officielle de La fête est finie – Epilogue. Oui mais non, le rappeur fait encore des siennes. Le 14 novembre, le membre des Casseurs Flowters prend une nouvelle fois tout le monde à revers, et dévoile un morceau inédit.

Mais pas n’importe lequel. L’interprète de « La terre est ronde » partage son morceau avec Damso pour une connexion franco-belge électrisante. Le titre « Rêves bizarres » a également son clip. C’était une nouvelle manière pour Orelsan de lancer les hostilités. Le morceau, mis en images par Adrien Lagier et Ousmane Ly est une prouesse visuelle et surtout l’une des collaborations les plus prestigieuses de la scène rap. Sacré exploit.

Quatre ans d’absence ? Quatre Bercy

L’ambition du collectif No Limit est de réunir des artistes urbains aux registres différents, pour ne former qu’un. Sur « Millions » Ninho et Orlesan survolent la prod, et il est vrai que cette collaboration était attendue par beaucoup. Le clip a été tourné en Ukraine face aux caméras d’un compagnon de longue date du Caennais, Grégory Ohrel. On passe de la pluie battante au grand soleil, pendant que la drogue, elle, est transformée en or. Dans leurs paroles, les deux artistes parlent de la vie de star et ce que celle-ci engrange. De la reconnaissance à l’hypocrisie, il n’y a qu’un pas. C’est une aventure en demi-teinte donc. Des raisons qui pourraient expliquer l’éloignement et la discrétion de certains artistes, comme Orelsan. Mais il ne devrait pas rester éloigné longtemps.

Publicité

advertisement

Alors qu’il installe ses quelques punchlines sur l’instrumentale, on découvre le rappeur au sommet d’un panneau publicitaire, lui aussi bien installé. A cet instant, il avoue même : «Je ne fais que semblant d’être gentil», tout en dévoilant l’annonce des quatre Bercy prévus en mars 2022. Alors Aurélien, soit c’est un pur hasard, soit nous n’avons pas la même notion de la gentillesse. En tout cas une chose est certaine, cette annonce a fait beaucoup d’heureux. Et c’est un énième retour fracassant pour Orelsan.

Très peu actif sur les réseaux sociaux, Orelsan préfère convertir ses annonces dans de grands événements artistiques. Et ce n’est pas pour nous déplaire. Reste que ces quatre Bercy pourraient être annonciateurs d’un nouvel album prochainement. Et dans ce cas,

Dans le reste de l’actualité, Médine emmène tous les professeurs d’une école… en sortie scolaire

Publicité

advertisement
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *