Suivez-nous

Musique

Pourquoi le dernier album de Tory Lanez est-il boycotté aux États-Unis ?

Publié

le

tory lanez
© MidJordan

Avec Daystar, Tory Lanez a souhaité éclaircir les accusations dont il fait l’objet après une fusillade contre Megan Thee Stallion. Très mauvaise idée. 

Décidément, 2020 est une drôle d’année pour Tory Lanez. Alors qu’il est monté au top pendant le confinement avec sa Quanrantine Radio, l’artiste vient sérieusement de faire chanceler sa carrière musicale avec un album de très mauvais goût. Daystar, publié vendredi dernier, a la prétention de mettre la lumière sur cette histoire de fusillade qui le lie à Megan Thee Stallion. Cette démarche, ininspirée et très peu bienvenue, a forcé quelques médias américains a boycotté ce nouvel opus,  gonflé au bad buzz, sur fond d’armes à feu et de règlement de compte conjugale.

Publicité

Pour rappel, début juillet, une sombre affaire de fusillade a éclaté après une pool party organisée par Kylie Jenner à Los Angeles. Des coups de feu auraient été tirés à l’issue de la petite sauterie : Megan Thee Stallion, blessée au pied, assure en avoir été la cible à posteriori sur ses réseaux sociaux, tandis que le tireur ne serait nulle autre que Tory Lanez, avec qui elle aurait entretenu une liaison les derniers mois. Sur Instagram, la chanteuse avait publié une note, dans laquelle elle parlait de l’affaire, sans toutefois citer Tory Lanez, qui a été rapidement suspecté par les forces de l’ordre.

Highsnobiety : «C’est la dernière fois que nous couvrirons Tory Lanez»

L’affaire devient le gossip glauque de l’été aux États-Unis. Tory Lanez est pointé du doigt par de nombreux artistes, de Jay-Z à Chance the Rapper, tandis que Megan Thee Stallion éparpille des preuves, dont des photos de sa blessure au pied, sur les réseaux sociaux. Au bout de deux mois, la musique reprend peu à peu ses droits, l’affaire judiciaire est toujours dans les mains des policiers californiens, et Tory Lanez se mue dans un inhabituel silence. Et alors que le rappeur subit une baisse d’écoutes notable, la chanteuse, elle, se propulse de nouveau au top avec son single “WAP”.

Publicité

Jusqu’à ce vendredi, où Tory Lanez donne rendez-vous à ses fans pour une explication. Celle-ci aura finalement lieu en musique : l’artiste publie Daystar, un concentré de buzz et de confidences bancales, dans lequel il cherche à donner sa version des faits. Dans cet album gênant et nauséabond, Tory Lanez conteste, met en doute, incrimine. Il fuit les responsabilités et soupçonne Megan Thee Stallion de mentir, en se demandant pourquoi ni ses os, ni ses tendons ont été touchés dans la fusillade. Une défense malsaine, où il rétorque également à tous ceux qui ont défendu la chanteuse au détour de pics dissimulés.

L’artiste écarte tout regret ou remise en question au profit d’un dix-sept pistes, imaginé pour devenir l’album le plus streamé de la semaine. Et c’est dégueulasse. Aux États-Unis, la démarche de Tory Lanez a été violemment giflé. Complex parle d’«un projet trop méprisable pour être évalué à une quelconque échelle musicale», tandis que Highsnobiety explique que «c’est la dernière fois que nous couvrirons Tory Lanez». Un boycott massif, que beaucoup ne supporte pas avec le contexte actuel, où les victimes de fusillades, qui plus est une femme noire quelques mois après le décès de Breonna Taylor, devraient plutôt être protégées.

Dans le reste de l’actualité, quand les personnages de “South Park” assistent à un match à Denver

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA