Suivez-nous

Culture

Quatre ans après, l’équipe de Bloqués s’est retrouvée et on apprend des trucs cool

Publié

le

4 ans après la fin de Bloqués, l'équipe de la série, parmi lesquels Orelsan, Gringe et Kyan Khojandi, se sont retrouvés dans Un bon moment. 

4 ans après la fin de Bloquésl’équipe de la série, parmi lesquels Orelsan, Gringe et Kyan Khojandi, se sont retrouvés dans Un bon moment

Et voilà comment Kyan Khojandi a lancé sa nouvelle émission en fanfare. Le comédien français a dévoilé un nouveau format sur son compte YouTube, Un bon moment, dans lequel il invite des potes à passer… un bon moment. Pour ce premier épisode, c’est toute l’équipe de la série Bloqués qui se retrouve autour de la table. On retrouve Kyan Khojandi, Navo, Clément Cotentin, Flober et, évidemment, les deux protagonistes de la série, Orelsan et Gringe.

Ce programme, distrayant et intéressant, s’étend tout de même sur une bonne heure et demie. Plusieurs choses sont à retenir du programme, entre anecdotes et retour sur la série. On vous fait un point.

«Et si on mettait un “s” à Bloqués ?»

L’équipe précise avoir galéré pendant un bout de temps avant de trouver un nom au format. Inspirée de “Deux connards dans un abri-bus”, la série devait initialement s’appeler “Deux connards devant Canal+”, en référence à la chaîne de diffusion du programme. Puis, sachant que «les mecs ne regardent pas forcément Canal+» dans la série, selon Orelsan, le titre est ensuite devenu “Deux connards dans un canapé”.

Ils se font finalement réunis pour tenter de trouver un nom. De cette réunion découle de nombreuses pépites, parmi lesquelles : “Perdus d’avance”, “En attendant l’avenir”, “Sauvegarde bloquante”, “Ouais, mais bon”, “Demeurés, posés”, “Comment j’ai fini”, etc. Ils finissent par avouer que le nom vient d’un directeur de production, Pierre, qui proposait le nom de “Bloqué”. Pas fan, l’équipe trouvait ça trop simple, avant que Navo finisse par proposer : «Et si on mettait un “s” à Bloqués ?» C’était pas compliqué.

L’évolution des personnages

Orelsan a ensuite évoqué l’évolution des deux personnages au fil des épisodes. «On s’est vite rendu compte que moi j’étais une sorte d’imbécile, naïf. Tandis que Gringe est machiavélique et vénère.» Finalement, c’est Navo qui semble le mieux décrire les deux protagonistes : «Tu sens que Gringe a réfléchi au fait que les deux sont des merdes, alors que l’autre c’est une merde. Mais lui il l’a compris !» Belle formulation.

À lire aussi : “Ah ok, t’es dans l’ciné ?” : l’histoire vraie derrière la punchline d’Orelsan

«Un auteur sans deadline c’est un mec au chômage»

Clément Cotentin évoque, par la suite, son arrivée dans le projet et comment il a trouvé la confiance ahurissante de l’équipe. Amusé par la complicité de l’équipe lors de la première réunion, au bout d’un quart d’heure, on finit par lancer : «Bon, on est en septembre, le 10 novembre, on peut tourner.» Choqué, Clément a alors halluciné à l’idée de tourner dans un délai si proche. Il s’est finalement fait calmer par la punchline de Kyan : «Bah ouais, un auteur sans deadline c’est un mec au chômage». Une phrase qui définit finalement plutôt bien les cinq comparses.

L’ami imaginaire d’Orelsan

Dans la rubrique des “Trucs jamais sortis”, Orelsan finit par sortir un incroyable épisode recalé. Il raconte. «J’avais un épisode spécial Halloween, où Aurel giclait sur un reste de pizza et ça faisait un monstre. Et il se faisait poursuivre par le monstre tout le long de l’épisode.» Il s’est fait finalement calmer par Navo, qui lui répétait régulièrement que «C’est pas un dessin animé».

Le Johnny Depp

Finalement, l’équipe s’est retrouvée pour un “Johnny Depp”. Ce jeu, tiré d’un épisode de Bloqués, est une sorte de jeu de soirée. Expliquons les règles brièvement : le premier joueur doit intégrer le nom d’une célébrité (ou d’un personnage de fiction) au milieu du patronyme “Johnny Depp”. Exemple simple : “Johnny HallyDepp”.

Le joueur d’après doit répéter sans se tromper la phrase finale, en ajoutant une autre célébrité et ainsi de suite. Le jeu devient vite incontrôlable, et se termine par une phrase absolument indéchiffrable ponctuée par l’hôte de l’émission : Kyan Khojandi. Le passage est tellement exceptionnel qu’il a donné lieu à une vidéo inédite sur la chaîne du comédien.

Aussi, insatiable, Orelsan bosse déjà sur un nouveau projet conséquent, une série, en collaboration avec Amazon Prime.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *