Suivez-nous

Culture

Cinq anecdotes à découvrir sur Tokyo de “La casa de papel”

Publié

le

ursula corbero tokyo
@ chachahuang

Tokyo est le personnage le plus populaire de la série phénomène La casa de papel. Et c’est pas nous qui le disons, mais une statistique visiblement officielle. Donc, à l’occasion d’une quatrième saison chaotique, on a cinq faits, que vous ignorez sûrement, sur Ursula Corbero et son alter-ego. 

Depuis ce vendredi 3 avril, la saison 4 inédite de La casa de papel est disponible sur Netflix. Tiraillée, entre le “déjà vu” et le “surfait” des détracteurs et le “haletant” et “incroyable” des fanatiques, la critique a du mal à se positionner. Quoi qu’il en soit, dans cette nouvelle saison, on ne change pas une équipe qui gagne (ou pas) et on retrouve, entre autres, le Professeur, Denver, Rio, Nairobi, Helsinki et Tokyo.

Incarnée par Úrsula Corberó, Tokyo est une femme courageuse, déterminée, émotive et torturée, redécouverte dans cette quatrième saison explosive. Qu’on l’aime ou qu’on la déteste, elle est un personnage surprenant, charismatique et emblématique. Au cœur de la narration, depuis la toute première scène, elle est le véritable lien entre le spectateur et les personnages. Retour sur cinq anecdotes que vous ignorez certainement sur le personnage de Tokyo.

A lire aussi : Selon le Professeur, dans La casa de papel, «n’importe qui peut mourir»

Tokyo aurait dû avoir 40 ans

À l’origine, le personnage de Tokyo avait été pensé pour une femme d’une quarantaine d’années. Cependant, lors du casting, l’audition d’Úrsula Corberó a impressionné le jury. Les scénaristes ont accepté de retravailler le personnage de Tokyo afin qu’il colle à l’actrice.

Pourtant, Úrsula Corberó confie, qu’à l’époque, elle était persuadée de ne jamais obtenir le rôle. Désormais, elle incarne l’un des personnages phares d’une série dont le succès n’est plus à prouver. “La série est devenue internationale et a brisé les barrières. Et je suis très fière et reconnaissante. […] C’est vraiment beau” avoue-t-elle.

Rio, Denver et Palerme : ses co-stars favorites

“Non ne me faites pas ça !” déplore Úrsula Corberó lorsque les journalistes de chez Identity lui pose la question : “Quelle est votre co-star préférée ? Celui avec lequel vous vous amusez le plus”. Après une longue hésitation, l’actrice avoue que son mixage parfait serait Miguel Herrán alias Rio, Jaime Lorente alias Denver et Rodrigo De La Serna alias Palerme.

“Ensemble, nous sommes comme un feu d’artifice” conclut-elle. Visiblement très proche des actrices féminines, également, à l’instar de Alba Flores alias Nairobi, Tokyo justifie ce choix en précisant qu’il s’agit des personnages avec qui elle partage le plus souvent l’écran.

Tokyo est un personnage inspiré de Mathilda du film Léon

Du choker XL au carré court, le tout assorti d’une frange en passant par un caractère impulsif et bien trempé. Tokyo, sa coupe de cheveux et son style vestimentaire sont directement inspirés du personnage de Mathilda, créé par Luc Besson pour le film Léon. Il s’agit d’une référence inspirante, incarnée par Nathalie Portman. Charisme, persévérance, sensibilité et douceur, Mathilda est une jeune fille lambda, qui du jour au lendemain, voit sa vie chamboulée.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

MOOD 🎬 #LaCasaDePapel

Une publication partagée par Úrsula Corberó 🐣 (@ursulolita) le

Un bouleversement vécu par Tokyo, recruté par le Professeur, lorsque sa mère s’apprêtait à la livrer à la justice. Deux jeunes filles, sans histoire, devenues des personnages incontournables et emblématiques. Nathalie Portman et Úrsula Corberó ont toutes les deux obtenues leur premier rôle à l’âge de treize ans. L’actrice et égérie américaine est une véritable “inspiration” pour la belle espagnole.

Elle raconte sa scène la plus compliquée à tourner

Pour Úrsula Corberó alias Tokyo, la scène la plus difficile à jouer est celle où la bande fuit la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre ou Hôtel royal de la monnaie de Madrid sur le bateau. Après le succès du braquage, en début de troisième saison, les braqueurs s’échappent et le professeur dit “Nous avons traversé les eaux internationales”. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Tailandia. 40 graditos. Alta mar. Con mi partner in crime al borde de la insolación. Te extraño un poquito @miguel.g.herran 💋

Une publication partagée par Úrsula Corberó 🐣 (@ursulolita) le

“Nous tournions alors en haute mer en Thaïlande avec des vêtements d’hiver à 45 degrés et beaucoup d’entre nous vomissaient à cause des hautes vagues. Miguel a eu un coup de chaleur. Et quand nous avons atterri, je ne me sentais pas très bien”, explique Tokyo. Avant de conclure ironiquement : “On pourrait l’appeler la scène du vomissement.”

Tokyo a été blogueuse mode

Dans une vie antérieure, Úrsula Corberó a été blogueuse mode. La mode est son “autre passion après le cinéma”. Dans un entretien accordé à Madame Figaro, elle confiait : “J’ai un temps tenu un blog à ce sujet. Et durant quelques années, j’ai aussi ouvert avec ma mère une boutique baptisée Ursulolita, mon surnom”.

“La mode est un formidable terrain de jeu pour s’exprimer. Le vêtement possède un réel pouvoir à mes yeux : il nous aide à être nous-mêmes, parfois même à nous sentir plus fortes”, ajoute l’actrice. Une passion restée intacte. Úrsula Corberó alias Tokyo déchaîne toujours la foule lorsqu’elle arpente les tapis rouges.

Dans le reste de l’actualité : On a parlé Damso, clips et PITCH avec Guillaume Durand.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *