Actualités

Tout ce qu’il faut savoir de l’affaire 6ix9ine

Publié

le

6ix9ine Tekashi

Voici tout ce que nous avons appris suite au premier procès de 6ix9ine qui s’est tenu hier.

Hier matin au tribunal Thurgood Marshall de Manhattan se déroulait une comparution très médiatisée. Celle de 6ix9ine et cinq de ses anciens partenaires. Le rappeur n’a pas vraiment parlé, si ce n’est pour affirmé qu’il avait bien vu toutes les charges retenues contre lui. Selon les témoins présents sur place, il a majoritairement porté son regard en direction du juge et a lâché quelques bâillements. Il a de plus évité tout contact visuel avec les autres prévenus. Afin de dissoudre les doutes et de répondre aux nombreuses questions qui entourent l’affaire Tekashi 6ix9ine, voici les principales informations à retenir à l’issue de ce premier procès.

6ix9ine sera jugé en septembre 2019

Le rappeur va encore devoir attendre un moment avant de connaître son sort. En effet, l’artiste retournera devant les tribunaux le mercredi 4 septembre 2019. Le juge voulait débuter le procès en avril ou mai prochain, mais la défense de Tekashi a tenu à repousser au maximum l’échéance. En attendant, 6ix9ine restera derrière les barreaux jusqu’à cette date. Pour rappel, il risque 32 ans de prison minimum.

Tekashi mis à l’écart des autres accusés

Durant l’audience, le rappeur était assis deux rangs derrières les cinq autres accusés, avec du personnel de sécurité au milieu. 6ix9ine a évité tout contact visuel avec ses anciens associés. Pas illogique, puisque lors de l’arrestation de Tekashi, nous apprenions également que son ancienne équipe prévoyait très probablement de le tuer. L’artiste avait en effet viré toute sa team, qui selon lui le volait. Le manager aurait subtilisé plus de deux millions de dollars au rappeur.

Un informateur présent dans l’équipe, 6ix9ine n’a rien balancé

De par son transfert dans une prison plus sécurisée, beaucoup ont accusé le rappeur d’être une balance. Il n’en n’est rien. Tekashi a plaidé non coupable, ce qu’il veut dire qu’il n’a passé aucun accord avec les fédéraux. Ces derniers auraient cependant un collaborateur dans les rangs de l’équipe. Selon Vulture, le procureur adjoint Michael Longyear a révélé qu’une discussion avec un informateur secret sera utilisée contre 6ix9ine durant le procès.

Les réseaux sociaux seront utilisés comme preuve

Alors qu’ils énonçaient toutes les pièces à conviction qu’ils possédaient, les procureurs ont également ajouté que les réseaux sociaux de 6ix9ine et de Faheem “Crippy” Walker seront utilisés comme preuve, notamment leurs comptes Instagram. En plus de cela, ils possèdent les données des comptes iCloud de presque tous les accusés, des comptes mails et des numéros de téléphones. Le compte Insta de Tekashi sera principalement ciblé. Le juge a déclaré qu’il était “si volumineux” qu’ils n’avaient pas encore eu l’occasion de tout fouiller.

D’autres charges pourraient être ajoutées

Le juge a clairement fait comprendre que l’enquête était toujours en cours, et que plusieurs autres chefs d’accusation pourront être ajoutés au dossier. Le juge espère de plus enrôler un nouvel accusé dans l’affaire.

Les choses vont encore évoluer

L’issue de l’affaire reste imprévisible. Le procès ne débutera pas avant septembre prochain. Mais le juge, qui possède une grande expérience dans les affaires de gang, s’attend à ce que plusieurs accusés plaident avant le début du procès à l’automne prochain. L’ex manager de 6ix9ine, Shotti, est lui resté de marbre face aux risques qu’il encourt. “On ne se couche pas, on ne se plie pas, on ne se brise pas. C’est Tr3yway!” a-t-il déclaré.

A lire aussi : Dans une vidéo dévoilée par TMZ, 6ix9ine ordonne le meurtre du cousin de Chief Keef