Suivez-nous

Culture

Angèle, guérison et immigration : les confidences de Selena Gomez

Publié

le

Angèle, guérison et immigration : les confidences de Selena Gomez

Dans un entretien dévoilant la nouvelle décennie de Selena Gomez, la chanteuse s’est longuement confiée à Dazed et à de nombreuses personnalités. 

Oui, Selena Gomez est aussi fan d’Angèle. Commençons par ça. La chanteuse américaine, dans une longue interview publiée sur le numéro printanier de Dazed, a été invitée à se confier sur sa chanson francophone préférée. «Angèle, “Balance ton quoi”, répond-t-elle. Et je dois aussi parler de “La vie en rose”, qui est absolument magnifique.»

Un amour imprévu, qui dévoile parfaitement la nouvelle position internationale de la chanteuse qui récoltait déjà, en juin dernier, les louanges de Miley Cyrus. «Tu es tellement mignonne»commentait l’artiste américaine.

Aussi, c’est à travers une multitude de questions, dressées par des fans ou des proches, que Selena Gomez s’est livrée au cours de cette longue entrevue. Elle y parle, entre autres, de sa guérison, après sa greffe de rein, en 2017, après avoir vaincu un lupus. Deux ans plus tard, elle dévoilait “Lose You to Love Me”.

Et aussi, avant leur feat, Clara Luciani ne connaissait pas Nekfeu

Selena Gomez : «Je parle toujours beaucoup de mon passé»

«J’ai pu sortir une chanson qui, je l’espère, aide à guérir certaines personnes, ou leur fait simplement savoir qu’elles ne sont pas seules», explique-t-elle. La chanteuse reprend :«Sans ces choses là, je n’aurais pas été la voix que je suis pour les gens qui ont vécu la même chose». 

À travers une question de Bad Bunny, Selena Gomez a également évoqué ses origines latinos. «Je parle toujours beaucoup de mon passé, en ce qui concerne l’immigration et le fait que mes grands-parents aient dû passer la frontière illégalement, avoue la chanteuse. Je ne serais pas née autrement.» 

Elle précise se sentir fière de porter un nom latino qui fait écho au passé de sa famille. Ses origines découleront désormais d’autant plus dans sa musique. «J’ai aussi réédité beaucoup de musique en espagnol, et c’est quelque chose qui va arriver un peu plus souvent. Il y a donc beaucoup plus de choses que j’aimerais faire parce que je ne le prends pas à la légère, je suis très honorée.»

Aussi, dimanche soir, Angèle a conclu son Brol Tour devant 15 000 personnes au Palais 12 de Bruxelles malgré l’annonce de la tempête Ciara. De quoi soulever la polémique.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *