Suivez-nous

Musique

Angèle raconte son pire concert à la première partie de Damso : «C’était dur»

Publié

le

angèle damso netflix
© Capture d'écran Netflix

Dans son documentaire Netflix, Angèle revient sur son premier concert compliqué lors de sa tournée avec Damso en 2017. 

Netflix a publié ce vendredi Angèle, un documentaire d’une heure et demie, retraçant l’ascension fulgurante de la chanteuse belge. On y découvre son parcours éclair et hors du commun, mais également ses doutes et son évolution au quotidien. En 2017, alors que Damso initie sa tournée après le succès tonitruant d’Ipséité, il cherche quelqu’un pour s’occuper des claviers. Le nom d’Angèle va rapidement se trouver parmi les propositions, jusqu’à être évoqué pour ouvrir les shows.

Publicité

advertisement

Damso sur la première partie d’Angèle : «C’était dur je pense»

«Damso voulait une première partie qui ne soit pas du rap, décrit Angèle. Il ne connaissait pas mes morceaux, parce qu’ils n’étaient pas encore sortis. Il n’avait jamais entendu aucune de mes chansons, la seule chose qu’il avait entendu, c’était ma reprise de « Bruxelles » en piano-voix». Pour Damso, c’est suffisant, et il mise sur la jeune artiste pour ouvrir ses concerts. À l’époque, Angèle se questionne, et demande même l’avis de son frère Roméo Elvis, qui lui déconseille l’expérience. «Quand elle me l’a demandé, avec tout l’amour que j’ai pour Damso, j’ai tout de suite dit : « Non, non, t’es folle, le public de Damso, il n’est pas prêt. Tu vas te faire taper dessus».

Aussi : Damso : un morceau de “QALF infinity” a nécessité 50 versions différentes

Publicité

advertisement

Tout juste. Pour sa première date, Angèle monte sur scène sous une terrible bronca. Le public réclame Damso, et recouvre la première partie de la chanteuse d’insultes et de huées. «C’était dur je pense, constate Damso avec du recul. Je ne m’en rendais pas forcément compte, parce que moi j’étais dans mon truc. Mais c’est après que j’ai appris qu’elle avait eu chaud». La fin de soirée aura été longue pour Angèle, qui va ressassait en boucle les images dans sa tête. Il y a trois mois de tournée, et elle confie avoir peur de vivre la même scène à toutes les dates.

Aussi : un fan freestyle devant Orelsan et se fait sortir par la sécurité

Publicité

advertisement

Finalement, pour le second concert, l’auteure de Brol va puiser une nouvelle détermination et montre sur scène avec un regain d’optimisme. Et elle va tout casser. «Contre toute attente, les gens se sont juste mis à dire « Angèle », et à hurler mon nom, se souvient-elle. Je crois qu’il y avait juste un truc de la blague, parce que c’était tellement inattendu de me voir sur scène, qu’il fallait en rire. (…) J’ai réussi à jouer avec ce truc absurde». Remerciant Damso pour ces instants, la chanteuse se félicite également de l’évolution de leur relation. Pour rappel, le Bruxellois est invité sur le deuxième album d’Angèle, Nonante-Cinq, à paraître dans une poignée de jours.

Aussi : Angèle ironise sur son ticket d’or après celui d’Orelsan pour “Civilisation”

Publicité

advertisement
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *