Suivez-nous

Musique

Avec “Cavaliero”, peut-on voir plus loin pour Booba ?

Publié

le

booba seth gueko

Après la sortie d’un énième single “Cavaliero”, Booba pourrait enfin se tourner vers un nouvel album. Lequel reste profondément mystérieux. 

Il a donc fait son retour cette nuit. Et cette fois, avec un peu plus d’entrain qu’à l’accoutumé. Porté par un joli teaser sur ses réseaux sociaux dévoilant le cheval qui orne la cover de ce tout frais “Cavaliero”, Booba semble mettre à plat ses ambitions, à l’approche d’un probable nouvel album, qu’il avait déjà annoncé pour le début de l’année 2020.

Publicité

Le single est bon. Très bon. En étant un peu de mauvaise foi, on pourrait dire qu’il ressemble beaucoup à “PGP”. Mais “PGP” était marquant et disque de platine, “Cavaliero” le sera certainement. Le titre rejoint ainsi la longue liste de singles dévoilés par Booba post-Trône sans qu’on sache réellement quoi en faire, à part apprécier. Alors apprécions, tout en parlant de temporalité : Trône est sorti il y a presque trois ans désormais, et l’actualité de Booba se partage entre efficaces collaborations (trois disque de diamant depuis 2018) et snippets. Pour ce qui est de l’album : aucun indice.

Booba et la piste de Blanco Nemesis

Toutefois, ce “Cavaliero” semble s’inscrire dans un contexte plus apte à la sortie d’un opus. En réalité, c’était également le cas du tout récent “Glaive”, avant que les problèmes du Duc sur ses réseaux sociaux ne bousculent certainement ses plans. À vrai dire, perdre du jour au lendemain une communauté de 4 millions de personnes a de quoi obliger à revoir certains plans promotionnels.

Publicité

Mais en se basant sur ses dernières années, “Cavaliero” a tout l’aspect d’un single fort et charismatique, chargé d’ouvrir les portes d’un nouveau chapitre. Comme l’ont respectivement fait “Nougat” et “Attila” ces dernières années, pour Trône et Nero Nemesis. Cela sous-entendrait aussi que l’intégralité des autres singles dévoilés par le Duc seraient envoyés aux oubliettes, sans obtenir une place dans l’album. Seule nuance pour “Glaive”, quand même, qui semble se glissait dans l’esprit combattif et vengeresse du Duc pour ce dixième opus. Le reste, “Arc-en-Ciel”, “Gotham”, “PGP” et “BB” devraient donc rejoindre le cimetière des singles perdus de Booba.

Au sujet de l’album, seule une piste se dégage : celle de Blanco Nemesis. Celle-ci avait été relevée en analysant un cliché posté par le Duc sur son compte Instagram. Un fichier contenant plusieurs dossiers musicaux se nommait Blanco Nemesis. Une référence à son récent album Nero Nemesis, succès incontesté de Booba ces dernières années. Un deuxième round à prévoir ?

Publicité

Dans le reste de l’actualité, après une punchline polémique balancée dans leur titre “Zéro détail” à l’encontre de Pascal Praud, Nekfeu et Sneazzy se retrouvent dans l’oeil du cyclone.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *