Suivez-nous

Musique

Avec Sofiane, Hatik explore sa nouvelle dimension

Publié

le

hatik fianso réédition

Avec sa réédition de Chaise pliante 2, Hatik ajoute la dernière pièce nécessaire de son nouveau personnage, désormais n°1 du top single du SNEP.

Dévoiler dix nouveaux morceaux quand on est déjà numéro 1 du top singles relève d’une sacrée ambition. C’est nappé d’un tout nouveau statut que Hatik a fait son retour dans les bacs, ce vendredi. À l’occasion de la réédition de sa Chaise pliante 2, l’artiste a disposé les derniers éléments de son épatante progression depuis quelques semaines. Jonglant avec aisance entre son alter-égo Apash, avec qui il dévoilait un clip plus tôt dans la semaine, et son propre Hatik, l’artiste jouit d’une communauté grandissante exceptionnelle.

Publicité

Et aussi : Franck Gastambide raconte sa rencontre avec Hatik pour “Validé”

Hatik cherche à dépasser Apash

Alors que “Angela” continue de caracoler dans les plus hautes sphères malgré une sortie datée de six mois, Hatik a donc brodé dix nouveaux titres et son deuxième volume de Chaise pliante. Le morceau qui retient l’attention : une collaboration avec Sofiane, évidemment. Les deux rappeurs laissent éclater leur explosivité au détour d’un morceau fort, puissant. Une collaboration marquante, qui aspire à un clip et à un potentiel single pour le tandem.

Publicité

Le reste de cette réédition est également très réussi. Voire même épatant. Outre l’éblouissante introduction “Ali”, Hatik semble désormais capable de maîtriser avec brio ses deux facettes qui s’étiolent entre mélancolie et rage contrôlée. De “Coeur Noir” à “Pluie de sang” jusqu’à l’excellentissime “Marée”, dénuée de beat, Hatik témoigne de sa progression. Ces titres sont entrecoupés de banger ou de morceaux club, chargés de corroborer l’univers en pleine formation de l’artiste.

Cette réussite est brillamment cousue et prouve que Hatik, au-delà de sa hype en partie acquise grâce à son rôle-titre dans Validé, a un nom à se forger dans le rap. Le vrai.

Publicité

Dans le reste de l’actualité, Validé : «Une caricature de la banlieue pour faire rire ou fantasmer»

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *