Suivez-nous

Musique

Booba et Maes : que peut-on espérer pour la suite ?

Publié

le

maes booba

“Blanche” de Maes et Booba vient d’être certifié single de diamant, comme “Madrina” avant lui. Pour l’occasion, on a essayé d’imaginer ce à quoi on peut s’attendre des prochains featurings entre les deux artistes.

Ça y est, l’énorme tube qu’est “Blanche” vient d’être certifié disque de platine. Le morceau rejoint donc “Madrina” dans le club des featurings entre Booba et Maes a avoir franchi le palier du diamant. C’est simple, en deux collaborations, Booba et Maes ont à chaque fois complètement explosé les charts de streaming. Un succès commercial, qui n’est pas véritablement synonyme d’innovation.

“Madrina”, sur l’album Pure de Maes, était un son dansant, qui traitait de leur appât pour le gain plutôt que pour les relations amoureuses. “Blanche”, cette fois-ci sur l’album Les derniers salopards de Maes, parle… De la même chose. Les mêmes sonorités, le même thème, la même manière de chanter… Même la chemise de Maes est presque la même dans les deux clips ! “Blanche” ne pouvait être qu’un succès commercial, puisque la chanson reprend exactement les mêmes codes que “Madrina”. Cela a marché deux fois, peut-être encore une troisième fois à venir… Mais ce schéma ne peut que s’éroder sur le long terme. Alors, qu’attendre d’une nouvelle collaboration entre Booba et Maes ?

Et aussi, Booba remercie Damso pour le succès de “Batterie faible”


Varier les thèmes

Ce n’est pas comme si Booba et Maes étaient des artistes monogames, dont la carrière n’est construite que sur des singles de soirée. C’est même tout l’inverse. D’un côté se trouve un mythe du rap français encore en activité, dont on ne compte plus le nombre de classiques à son actif. De l’autre, l’un des MC les plus talentueux de sa génération, qui, encore cette année avec Les derniers salopards, a pondu l’un des meilleurs albums de l’année. En bref, le talent est présent. Si les deux MC ont pour l’instant joué les capitalistes insensibles pour ambiancer les soirées, ils n’ont pas que cette corde à leur arc. Des thèmes bankables, il y en a d’autres.

Pourquoi ne pas imaginer une collaboration plus douce, moins dansante ? Maes sait très bien le faire, lui qui s’est illustré sur “Imparfait” en janvier dernier sur son dernier album. Un morceau qui lui a d’ailleurs valu un single d’or. Et pour le seconder, un Booba à la “Arc-en-ciel”, celui qui sait se montrer plus personnel, moins brut. Ce genre de connexion ne serait pas forcément risqué au niveau commercial, puisque ces morceaux fonctionnent également bien. Booba avait par exemple décroché un single de platine avec “Arc-en-ciel”, preuve que son public serait tout à fait enclin à ce genre de tournant.

Et s’il y avait prise de risque ?

Ce que l’on retient pour l’instant des collaborations entre Maes et Booba, c’est qu’il n’y a pas vraiment de place à l’expérimentation. Il faut qu’il y ait du rendement. Pourtant, qu’est-ce qu’on aimerait voir un morceau dans lequel les deux artistes montrent qu’ils sont avant tout des rappeurs. Qu’est-ce qu’on aimerait voir un rendez-vous Booba/Maes où le maître mot est le kickage. Encore une fois, les deux MC ont déjà fait leur preuve en la matière, tout le monde sait qu’ils excellent tous deux. Alors pourquoi pas ?

Booba a déjà montré récemment qu’il était capable de plier l’instru en featuring. On se souvient par exemple de sa collaboration avec Lino “Temps mort 2.0” sur DUC, ou encore plus récemment  “Pinocchio” avec Gato et Damso. Certes, ce ne sont pas souvent les morceaux qui marchent le mieux. Cela demande une prise de risque de la part des deux artistes. La question est maintenant : y sont-ils enclins ?

Ce qui est sûr, c’est que dans tous les cas, un featuring entre Maes et Booba aujourd’hui, est inévitablement un événement. Peut-être même qu’une prise de risque de leur part pourrait avoir des conséquences plus globales, qu’un simple échec ou succès commercial. Si un pur morceau de kickage arrivait à se tailler sa place dans les océans du streaming, alors peut-être que les autres têtes d’affiches pourraient être tentés de suivre ce même modèle. Et inversement, si c’est un échec cuisant, alors la tendance actuelle n’en serait que confortée. Tout ce qu’il faut espérer, c’est que la prochaine collaboration entre Booba et Maes ne sera pas un “Madrina” 3.0.

Dans le reste de l’actualité, Maes s’en prend violemment à TF1 qui le zappe pour la “Chanson de l’année”

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA