Suivez-nous

Musique

Booba : «IAM n’ont jamais été mes ennemis»

Publié

le

booba iam

Dépeint en «ennemi» d’IAM dans un article, Booba a souhaité clarifier sa position sur son compte Twitter, toujours en donnant de la visibilité à la lutte contre le coronavirus. 

Ça fait aussi parti de l’effet coronavirus : c’est un autre Booba qui vagabonde sur les réseaux sociaux. Pas de clashs, pas de photomontages, mais des messages de prévention et d’amour adressés à ses confrères. Retweetant un article qui évoque sa sensibilisation auprès de sa communauté autour du coronavirus, ainsi que de l’engagement d’IAM pour la même action, le Duc a clarifié la situation.

Si l’article explique que «les ennemis d’hier sont devenus alliés», Booba tempère : «Jamais ils n’ont été mes ennemis». Il raconte même une anecdote lors d’un concert en Provence. «Quand j’avais 12 ou 13 ans je suis allé à un de leurs concerts dans une petite MJC dans le sud de la France et Shurik’n m’avait fait un autographe sur mon t-shirt blanc», raconte Booba. Il termine, en renouvelant une nouvelle fois son action contre le coronavirus : «Le combat continue…»

Booba et son nouvel ennemi, le coronavirus

Amusante, l’anecdote racontée par Booba tend à espérer un nouveau Duc, moins dans le clash et les pics, plus dans la responsabilité et la maturité. Depuis quelques semaines, l’artiste se refuse à toute réaction polémique, utilisant sa notoriété uniquement dans le but de rappeler les dangers du virus et les nécessités du confinement.

Publicité

L’artiste a même lancé sa propre émission sur le sujet, Corona time, dans laquelle, mué sous le costume de journaliste, il invite des experts à sensibiliser sa fan-base. Interrogé par Europe 1 au lendemain du lancement de son initiative, Booba précisait : «Le but c’est pas de rapper, de chanter, c’est de faire passer l’information. J’ai la chance d’avoir une audience. Tout le monde devrait faire la même chose, chanter c’est bien, mais sauver des vies c’est mieux.»

Dans le reste de l’actualité, Franck Gastambide, réalisateur de Validé, assume l’inspiration de Booba et Kaaris

Publicité

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *