Suivez-nous

Musique

Booba sur les jeunes rappeurs qui « pètent les plombs » : «Il ne faut même pas leur en vouloir»

Publié

le

booba damso (1)
© DCNTD

Booba a évoqué les nouvelles générations de rappeurs, leur explosion parfois soudaine et leurs textes moins riches, liés à leurs expériences. 

Même s’il a traversé deux décennies au sein du rap français, Booba a connu un début de carrière tumultueux avec un passage en prison précédant la sortie du premier album de Lunatic en 2000. Lorsqu’il publie Temps mort en 2002, le rappeur a 26 ans, et bénéficie déjà d’une expérience importante au sein de l’industrie musicale. Un bienfait, selon le rappeur en guerre contre les influenceurs. «Je ne regrette pas d’avoir galéré, insiste-t-il auprès de Tarmac. C’est aussi ce qui a construit mon mental, ça t’aide à être patient. Quand tu n’as pas les choses facilement, forcément tu les apprécies plus et tu les respectes plus».

Booba : «Je serais parti en couilles peut-être»

L’occasion de commenter la génération actuelle, qui bénéficie de leviers d’exposition modernes et immédiats, capables de la faire percer du jour au lendemain. «Du coup, je comprends que certains pètent les plombs, il ne faut même pas leur en vouloir, ajoute l’artiste. Quand tu as 22 ans, que tu roules en Ferrari, que tu as des millions et toutes les meufs dans tes DM, tu ne peux pas en vouloir au petit jeune de craquer. Ce n’est pas une raison, mais bon…».

Publicité

D’ailleurs, Booba, qui est revenu sur la disparition d’OKLM, reconnaît qu’en cas de notoriété et de succès plus jeune, il aurait pu lui même basculer : «Je serais parti en couilles peut-être. Il y a de fortes chances». Au sujet d’un éventuel “appauvrissement” des textes du rap français, l’artiste analyse le commentaire : «Il est plus vrai aujourd’hui qu’avant». Et de l’expliquer par cette exposition précoce : «C’est normal, les jeunes percent plus tôt, donc ils ont moins de vécu, moins de réflexion, moins d’avis sur la vie. Encore une fois, tu ne peux pas vraiment leur en vouloir».

Aussi : Booba raconte en détail la soirée des Francofolies : «Vald était ridicule»

Publicité

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *