Suivez-nous

Musique

Bordel, quand Booba rentre dans TPMP : 10 moments surréalistes

Publié

le

Booba Touche pas à mon poste TPMP

Le grand n’importe quoi du Touche pas à mon Poste ! de Booba en 10 points.

Booba était ce lundi 4 mars l’invité de TPMP pour répondre aux questions des chroniqueurs, toutes axées sur ses liaisons avec Kaaris. Une demie-heure sur le plateau et Booba a multiplié les séquences WTF. Anecdotes improbables, blagues border, cadeaux au public… On fait le point sur le passage du Duc dans le talk-show de Cyril Hanouna.

1. Un télé-crochet lancé par Booba ?

Séquence “Validé/Pas validé” en clin d’œil au titre du rappeur. Première question : Booba “valide-t-il” ou non The Voice ? “Non.” Cyril Hanouna gratte un peu : le programme a-t-il déjà contacté Booba pour être juré ? “Non.” Finalement l’animateur décroche une demie-réponse donnée dans un sourire. Booba laisse entendre qu’il prépare un nouveau genre de télé-crochet.

2. Luna fan de Cardi B 

Deuxième question : que pense le Duc du twerk inversé de Cardi B ? “Validé.” L’animateur pensait avoir un commentaire sur la danse sexy de la rappeuse, mais Booba préfère dire que sa fille est complètement fan de l’artiste. Bon.

3. Les questions WTF des chroniqueurs et la répartie de Booba

Arrive rapidement les “10 minutes de vérité”. Comprendre : 10 minutes de questions sur la rixe d’Orly et l’octogone plus ou moins prévu. Pleine d’ambition, Valérie Benaïm se lance. “Mais vous ne préférez pas discuter autour d’une table ?” Booba, du tac au tac : “Discuter de quoi ?” Cyril Hanouna intercalle une question d’un téléspectateur au téléphone. Au bout du fil, Brahim, d’Orléans, demande à B20 si sa famille n’est pas “impactée” par cette succession de buzz/bagarres. “Non” sec de l’intéressé. Et puis : “Ma mère, ça l’a fait rire les clash.” Le banc de chroniqueurs en face de lui le regarde interloqué. L’un d’eux finit par lui demander si, au départ, il ne s’agissait pas d’une querelle pour une femme. Booba fait du Booba : “On serre pas les mêmes meufs lui et moi.” Et Hanouna relâche sa mine sérieuse et éclate de rire.

4. Malaise général sur le plateau après une sortie sur le handicap

Ce combat va-t-il – au moins – mettre fin à ses années de clash ?” interroge Christine Kelly, dont les ex-collègues du CSA doivent actuellement être en position latérale de sécurité. “Non“, pour Booba, qui ajoute : “Sauf s’il ressort handicapé.” Cri général d’indignation. Les chroniqueurs et Cyril Hanouna – dont il faut reconnaître l’engagement auprès des personnes handicapées qu’il ne cesse de visibiliser à l’écran – ne feignent pas leur désaccord et leur gêne face à un tel propos. L’animateur plutôt du genre à s’amuser du clash avec les deux rappeurs, retrouve un ton sérieux et insiste face caméra : il ne cautionne pas. Puis se rapproche de son ami, fidèle du public de l’émission, “Momo”, dans son fauteuil et posté juste derrière Booba qui, à ce moment là, ne fanfaronne plus du tout. Ce dernier tient tout de même à préciser : il parlait là de Kaaris. Et, pour lui, il n’était – en aucun cas – question d’insulter quiconque en situation de handicap sur le plateau ou derrière son écran.

5. Booba recale gentiment “Franckyyyyy” Vincent

Ce soir, Francky Vincent est l’invité surprise derrière les air-platines de Kelly Vedovelli. Tous deux, comme les chroniqueurs, posent leurs questions à Booba. Quand le chanteur guadeloupéen l’interpelle, le Duc lâche un aigu “Franckyyyyyy“, et l’interroge d’abord : “Tu veux que je zouk ?” Voilà le Booba fou d’Instagram. Francky Vincent tente la comparaison. “Booba et moi, on est un peu pareil.” Là, il fallait zoomer sur la mou dubitative du rappeur qui lui rétorque rapidement : “Tu te mets bien.

6. Le “MMA zéro tracas zéro bla-bla” de Doc Gynéco

Doc Gynéco, sur le plateau et higher à la fois. Il aime Booba, dit-il, parce qu’il a toujours fait ce qu’il a voulu. Comme lui, place-t-il. Qu’ont-ils tous à se comparer à celui qui se juge incomparable ce soir ? Doc Gynéco conclut le débat MMA par le slogan pub de la mutuelle assurance (enfin, sa version “vitesse 0.5”).

À LIRE
L'improbable histoire d'un sénateur américain viré à cause de Tupac

7. Le numéro de Kaaris dévoilé en direct

En arbitre auto-proclamé, Cyril Hanouna qui avait appelé Booba quand Kaaris était son invité tente, ce soir, le coup inverse. Booba, jusqu’alors mis très à l’aise par le présentateur et ses nombreux compliments, n’a, pour cette séquence, pas vraiment son mot à dire. D’ailleurs, il ne dit rien. Kaaris ne répond pas, Hanouna a activé le haut-parleur pour lui laisser un message. Sauf que. La messagerie vocale vient de dévoiler les dix chiffres à l’antenne. Booba ne dit toujours rien. Mais son rictus en coin et son rire discret racontent pour lui sa jubilation.

8. “Gros bisous” sur la messagerie de Kaaris

C’est le moment de parler. De laisser un message sur la boîte vocale de son ex-poulain. Booba ne s’étend pas. Sobre, ironique, enfantin et terriblement efficace. Son “Gros bisous” déclenche le fou rire du public.

9. Contrat signé en direct devant les probables organisateurs suisses

Une équipe s’est installée à gauche, à droite, de Cyril Hanouna. Ils se présentent comme des professionnels de l’organisation de ce “type d’évènements”, avant de tendre à Booba un contrat. Puisqu’il réunit toutes ses conditions sur l’art et la manière de combattre, B20 le signe direct et en direct. Provocation inutile, défi à Kaaris ? Qui re-visionnera, jugera.

10. Des grecs pour le public

Un contrat et des grecs. Juste avant que l’antenne soit rendue, Booba annonce avoir apporté des kebabs pour tout le public. The question is Why.

BONUS. Mokhtar empêche Patrice Quarteron d’entrer dans la loge de Booba

Et l’on apprend – merci Twitter -, que des scènes surréalistes se jouaient aussi à quelques mètres du plateau. Devant les studios de C8, hurlant dans son dictaphone, et debout sur une dépanneuse, Patrice Quarteron attend Booba. Le champion de muay-thaï s’est ensuite introduit dans les locaux. Mais Mokhtar, aka le plus célèbre des agents de sécurité de l’Hexagone, l’a fait reculer.

 

 

feat. Hannah Taïeb

 

À lire aussi : Après les avions à Orly, Booba et Kaaris ont réussi à arrêter un train

À voir aussi :