Suivez-nous
Booba, Kaaris : un an après, retour sur les huit sommets de l'octogone Booba, Kaaris : un an après, retour sur les huit sommets de l'octogone

Grands Formats

Booba, Kaaris : un an après, retour sur les huit sommets de l’octogone

Crédit photo : adslibitum.tumblr.com

Publié

le

Un an déjà. Et, comme si c’était hier, n’importe qui a encore en tête ce qu’il faisait quand c’est arrivé. En famille, entre amis, ou à votre septième Ricard, les tragiques événements du 1er août 2018 resteront à jamais gravés dans vos mémoires. Mais qui aurait pu s’attendre à l’année qui allait suivre, forte en harissa et en MMA ? Retour sur les huits grands moments qui ont constitué l’octogone. 

Un siècle et quatre ans jour pour jour après la déclaration de guerre de l’Allemagne à la Russie, la France entière assistait à nouveau impuissante à la première escarmouche d’un conflit d’une toute autre envergure : “la Grande Bataille d’Orly”, opposant Okou Gnakouri et Elie Yaffa. Douze mois ont déjà passé, avec presque autant de rebondissements qui ont rythmé l’affaire. De la bagarre au sandwich grec, en passant par les méandres d’Instagram, les frasques de Cyril Hanouna, et la dernière annonce officielle en date, il était grand temps de passer en revue les huit sommets de l’octogone.

J’ai fait la guerre pour habiter Rue de la Guerre 

S’il fallait comparer Booba à un personnage de Game of Thrones, Petyr Baelish pourrait faire l’affaire. Mais seulement après quelques heures de bodybuilding, et pris d’un léger syndrome de Gilles de la Tourette. Car tout comme Littlefinger, le Duc semble être graduellement devenu fin stratège dans ses relations et ses amitiés avec les années de carrière. Mais dans le même temps il pourrait sembler également qu’il aime simplement injurier son prochain sur Instagram, avec un certain talent.

En dynamitant méticuleusement les ponts qui le reliait a un bon nombre d’autre représentants du milieu, a-t-il vraiment “fait la guerre pour habiter Rue de la Paix” ? Ou a-t-il déménagé Rue de la Guerre il y a un bon bout de temps ? Le doute peut planer quand on énumère ses clashs et provocations qui ne vont qu’en s’accentuant avec l’âge. Mais nous n’en serions sûrement pas là si Rohff avait gentiment accepté d’être “l’autre zoulette de Booba“. Joey Starr aurait peut-être pu éviter de couper la coke aux laxatifs, et Mimie Mathy laisser une chance à ses avances. Puis si Karine Lemarchand n’était pas autant Karine Lemarchand… Même chose pour Damso, La Fouine, Maître Gims, SofianeNekfeu, Didier Deschamps, Johnny Hallyday, Kalash, SinikAngèle, Fred Musa, et la femme de Seth Gueko qui ont sûrement dû faire quelque chose de travers. Et surtout pour Kaaris, qui aurait quand même pu accepter d’insulter la défunte mère de La Fouine

On s’est croisé à Orly-Ouest, personne n’a pris l’avion 

Il était une fois une paisible boutique du duty-free de l’aéroport d’Orly. Pour elle, la vie suivait un long fleuve tranquille, et au grand jamais elle n’aurait fait de mal à une mouche. Cependant, en devenant le théâtre de l’affrontement fratricide le plus violent depuis celui de Rohff et du premier vendeur Ünkut qu’il avait sous la main, la petite boutique qui n’avait rien demandé a assisté impuissante à la signature de son arrêt de mort (et de sa propre rubrique sur Wikipedia). 

Il y a douze mois, tous les astres s’étaient alignés. Par un suspicieux “hasard”, les frères ennemis du rap français se retrouvaient face-à-face dans l’aéroport parisien, tous deux en direction de Barcelone pour un showcase dans des boîtes voisines. Mais ni le Pacha, ni le Shôko n’auront la chance de les accueillir. Car ce qui devait arriver arriva. La baguerre générale éclata. Œil pour œil. Dent pour dent. Crache-moi dessus, je te lance une bouteille de parfum. Puis je détruis le magasin. 

Mois d’août en hess au D4, j’ai bien retiendu la leçon

4 août 2018 dans cette putain de maison d’arrêt. La leçon à retiendre est la suivante : il semblerait que l’on ne puisse pas s’adonner à une petite bataille de parfum à 54 000€ et retarder quelques avions en bloquant un terminal pour ensuite s’envoler vers Barceloneta pour zouker sans contreparties. Alors oui, tonton Kaaris et tonton Booba passèrent le mois d’août 2018 à l’ombre, en détention provisoire, “pendant que le reste du pays chopait des insolations pendant la canicule”. From Miami Beach to Fleury-Mérogis.

Privés de réseaux sociaux pendant près de trois semaines, la cure aura eu plus que l’effet inverse pour le Duc qui aurait depuis remplacé une de ses mains par un Nokialm avec seulement Instagram dessus. De ces actes outranciers déclenchés potentiellement par une surconsommation de limonade de chatte ou le shot de D.U.C. de trop, quelle leçon à retenir ? Seul le stream paie Elie, tu l’avais (presque) dit.

La juge m’a dit que j’exagère, mais nique sa mère (la réinsertion)

Mélangez le procès de Sofiane avec celui des Balkany, ainsi qu’une poignée de celui de Jawad, et vous aurez peut-être un aperçu du procès des deux terreurs d’Orly et de leurs comparses. Rien que dans la procédure, il semblerait que le jugement des auteurs de “Kalash” ne pouvait se dérouler comme tous les autres. Ainsi, pour appuyer la préméditation de l’acte de Booba, une preuve accablante est décochée par l’accusation : le récent clip de “Gotham” dans lequel il dérouille Kaaris, Rohff et La Fouine. Seule petite faille dans la démonstration : aucune preuve qu’Elie Yaffa exerce le métier de Batman à temps partiel.

Les questions se redirigent donc vers l’acolyte créole du Duc, mais Gato Da Bato a plus d’un tour dans son sac. Il joue la carte de la langue, et fait gagner deux heures d’attente à un procès historiques au niveau de l’auditoire. Car ce 6 septembre, le public n’est pas vraiment venu pour s’assurer que justice soit faite. Au moment de visionner les images de la Grande Bataille d’Orly, les fans perdent leur calme. Arborant fièrement pour certains des T-Shirts “Libérez le Duc !”, des exclamations vont fuser, dont la fameuse : “Waaah, comment il l’a dérouillé !“. Le jugement tombe : 18 mois de prison avec sursis, ainsi que 50 000€ pour les “petits bourgeois du clash“. Tout aurait pu s’arrêter là. Mais nique sa mère la réinsertion, et merci à maman pour la force.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

La daronne a validé, le reste c’est du violoncelle 🤣🔨✔️#mamèreditqujsuisjoligarçon

Une publication partagée par KOPP92i (@boobaofficial) le

L’oeil de Rocky, les couilles à Rocco

Sous le sapin de Noël 2018, un cadeau très spécial de la part de tonton Kaaris et tonton Booba : UN OCTOGONE SANS RÈGLES. Et pourquoi pas ? Les diss tracks c’est so 2012, pourquoi ne pas simplement en venir aux mains et laver l’honneur dans un vrai duel, cette fois sans flacons de parfum, et dans un ring à huit sommets ? Il est vrai, l’affiche Rocky Balbooba vs Connor McGnakouri a de quoi séduire. Comme à chaque outrance du Duc, l’information est reprise goulûment par la plupart des médias généralistes, et d’autres acteurs tous plus insolites que les autres vont même entrer en jeu. 

Qui de mieux que Cyril Hanouna, Ibra TV, et/ou Lorenzo pour s’atteler à l’arbitrage et au bon déroulement d’un tel événement à l’U Arena ? Tout était possible, tout était imaginable il y a huit petits mois de cela. Unibet avait même déjà établi des cotes de paris, avec une légère avance pour le marquis de Sevran face à celui qu’il aime surnommer le “TrouDuc de Boulogne”. Toutefois, il semblerait que les deux intéressés aient oublié un petit détail quant à l’octogone sur le moment. Un détail qui aurait pu être corrigé en tapant ces quelques mots dans leur moteur de recherche : “Le MMA est-il autorisé en France ?”, plutôt que de visionner “Rocky 4” en boucle.

À LIRE
IAM s'en fout que Koba LaD s'en foute d'eux

Salade tomates oignons à vie (et supplément merguez)

La proposition a été faite, et à partir de là s’entame une danse interminable entre les deux frères ennemis sur l’organisation matérielle de l’octogone du siècle. Pendant des mois, les contrats se suivent, et se ressemblent. Impossible en France, ils se tournent donc d’abord le 5 avril vers Bruxelles, puis finalement en juin en Tunisie… Mais la palme de la clause la plus boulognesque est attribuée à l’article 8 du contrat tunisien, plus communément connue sous le nom de “clause de sandwich grec” pour répondre aux suppliques de Booba. Et il semble important de vous en proposer un extrait juste ici pour vous ouvrir l’appétit :

Ledit sandwich dont le pain sera de type pita devra être conformément aux usages en la matière – fourré de viande grillée à la broche et découpée en fines tranches avec des crudités. L’artiste Booba devra avoir la possibilité de choisir entre plusieurs sortes de crudités, étant précisé qu’il aura conformément à l’habitus nécessairement la possibilité de savourer de la salade, des tomates et des oignons. L’artiste Booba aura la possibilité ou non de bénéficier en accompagnement du sandwich dont il s’agit, de bâtonnets de pomme de terre cuits par friture, plus communément appelés frites. Egalement ce dernier se verra proposer plusieurs types de sauces à titre d’accompagnement.

Le contrat signé entre Booba et Kaaris 

La guerre c’est pour la vie, avec nous c’est jamais fini

Passons sur les détails techniques du combat qui allaient rapidement tomber aux oubliettes jusqu’à peu. Tant qu’il n’aura pas lieu, l’histoire retiendra avant tout les piques que s’échangent les deux rappeurs, rivalisant d’imagination et d’inventivité pendant ces derniers mois. Ainsi, désormais, si vous prenez le temps de scroller le profil Instagram extrêmement fourni de Booba, vous trouverez presque autant de photos et montages de Kaaris que d’images d’entrainement pour l’octogone.

Et constamment, ce talent pour le hashtag : #ettetrompespasdanslasauceespècedimbécile, #princessegnakourilaputedeluxe, #orvoir, #taseuleissuecestlabagarre… Et Kaaris qui n’est pas en reste : #chupagang, #Ilafaitchinoislv1, #ilamemeunaccentvietnamien, #situcherchesunrageuxdemandesabooba… On aurait pu croire qu’avec les mois, Booba aurait préféré laisser la musique parler comme il l’a fait ce 1er août face à Damso. Mais quand il s’agit de Kaaris, il semblerait qu’Instagram reste la meilleure arme pour s’en prendre à celui à qui il a élégamment attribué le sobriquet : “démon au gros doigt de pied”. Sauf peut-être lorsqu’il décide d’aller chez Hanouna… Une seule issue :

Moi et mes kheys on part tous à Bâle, amuse-toi bien en Meurthe-et-Moselle 

Enfin. Enfin nous allons savoir si Elie possède vraiment des “gros bras la chatte à Popeye”, et si Armand possède vraiment des jambes à la place des bras. Un an jour pour jour après les événements d’Orly, il est temps. L’octogone a sonné. Une année ponctuée de stories fortes en sueur et en coups en dessous de la ceinture, qui aura pourtant donné raison à Wikipedia d’intégrer l’octogone de B2O et K2A dans la page du polygone.

La nouvelle est tombée comme le plus beau cadeau d’anniversaire : le 30 novembre à Bâle en Suisse, vous aurez la chance unique d’assister à un combat qui a (peut-être) été jusqu’à inspirer Tom Cruise et Justin Bieber. L’excitation peut renaître de ses cendres, et ce ne sont pas 18 mois avec sursis et 50 000€ qui auront eu raison de la hargne des deux rappeurs prête à déferler sur l’octogone. La preuve : les voilà qu’ils célèbrent l’anniversaire de la Grande Bataille d’Orly chacun à leur façon, nostalgiques face aux images qu’ils partagent sur leurs comptes Instagram respectifs (ici et ). Les vainqueurs l’écrivent, les vaincus racontent l’histoire.