Suivez-nous

Musique

Se justifiant de la cover de Pop Smoke, Virgil Abloh est accusé de plagiat

Publié

le

L’affreuse cover de Pop Smoke réalisée par Virgil Abloh

Après sa décevante cover pour l’album de Pop Smoke, Virgil Abloh s’est justifié sur son compte Instagram, avant d’être accusé de plagiat par Ryder Ripps, un artiste conceptuel. 

Décidément, les polémiques s’entassent au-dessus de Virgil Abloh et sa très moyenne cover pour l’album de Pop Smoke. En effet, ce mardi, ont été révélés le nom et l’artwork qui accompagneront l’opus posthume du New-Yorkais décédé en février. Simpliste et très peu esthétique, la pochette présentée comme celle de Virgil Abloh a provoqué un tollé sur la toile, au point que les fans demandent purement et simplement sa suppression, au profit d’une nouvelle.

Interpellé, Virgil Abloh a fini par s’expliquer dans un message sur ses réseaux sociaux, depuis supprimé. «La dernière conversation que j’ai eue avec Pop Smoke portait sur ce que nous allions faire à l’avenir. Cette pochette était l’une des cinq choses dont nous avons parlé. Il précisait que son histoire ressemblait à la métaphore d’une rose et ses épines, poussant dans le béton jusqu’à Canarsie, à Brooklyn», expliquant que la pochette venait tout juste d’être terminée.

«C’est si triste que quelqu’un se soucie si peu de l’art»

Il a également glissé quelques confidences sur le merchandising qui accompagnera l’opus. «Le tee-shirt montre que nous devons absolument mettre un terme à ce cycle de violence qui nous tourmente, que nous devons viser la lune et les étoiles». Des explications qui n’ont pas réellement convaincu les fans de l’artiste, et encore moins Ryder Ripps, un artiste conceptuel qui s’est plaint sur Instagram que Virgil Abloh lui avait volé l’idée de cette métaphore.

«Cet homme m’a pris tout le concept de la rose chromée, l’a gâché avec un graphisme négligent et a ensuite écrit des conneries à ce sujet, a tonné l’artiste sur Instagram, accompagné d’une capture d’écran du message de Virgil Abloh. C’est si triste que quelqu’un se soucie si peu de l’art, du design et de la mémoire d’un humain qui était si aimé, qu’il a enveloppé son nom dans le mensonge et le vol.»

Pour rappel, Ryder Ripps était l’auteur d’une superbe rose chromée qui semble nécessairement mieux définir l’esthétique que souhaitait insuffler Pop Smoke dans son opus. D’une façon beaucoup plus sobre et symbolique que les grossiers barbelés utilisés par Virgil Abloh.

Dans le reste de l’actualité, quand les fans de Pop Smoke donnent une leçon de design à Virgil Abloh

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Announcement for upcoming Pop Smoke release, the idea was to take something impermanent and put it in a fixed state, chrome flower. RIP

Une publication partagée par RYDER RIPPS (@ryder_ripps) le

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *