Suivez-nous

Musique

Dinos dévoile trois courts morceaux inédits à l’approche de son nouvel album

Publié

le

dinos
© Fifou

Quelques mois seulement après Sea Dweller, Dinos surprend de nouveau son public avec 3 mini morceaux inédits.

L’attente est infinie, comme un Hiver à Paris. Force est de constater qu’avant de nous refroidir, Dinos a prévu de faire grimper la température. Sur YouTube, l’artiste a dévoilé un mini-clip lui-même composé de 3 morceaux très courts, en partenariat avec Adidas. De quoi enflammer ses auditeurs, toujours impatients de voir sortir son prochain album tant teaséHiver à Paris.

Publicité

advertisement

Trois sons, trois atmosphères bien distinctes, malgré des caractéristiques bien propres à l’univers du rappeur. Dinos semble porter ce format dans son cœur : après la sortie de Memento, réédition de Stamina, il dévoilait peu à peu les 3 volets d’un triptyque d’EP. Aquanaute, NAUTILUS et Sea Dweller étaient eux-mêmes composés de 3 morceaux chacun. Les 3 actes précédant le coup de théâtre, son nouvel album qu’il déclarait cet été au festival des Vieilles Charrues avoir bouclé. Introspectifs, ces trois disques avaient cristallisé l’évolution du rappeur.

À lire aussi : Dinos, un morceau de 2018 explose les streams cette semaine

Publicité

advertisement

 

Voir cette publication sur Instagram

 

A post shared by Nosdi (@dinospichichi)

Dinos : «Même en été, il fait froid dans la tess»

Ces 3 morceaux inédits publiés sur YouTube ne manquent pas de jouer les rappels : «Même en été, il fait froid dans la tess» chante Dinos. Des premières secondes à l’allure nostalgique, le rappeur de La Courneuve semble aller crescendo. Et le dernier extrait finit de convaincre. Dinos s’essaie à la Jersey, caractérisée par son BPM rapide, sur un sample de Shiloh Dynasty déjà entendu sur “Everybody dies in their nightmares” par XXXTentacion. Un choix surprenant par son audace, les ambiances des 2 morceaux étant fondamentalement disparates.

«J’passe l’hiver à Paris» termine Dinos. «J’suis comme la mort, comme les problèmes / J’disparais, j’réapparais». Une belle manière de décrire sa capacité à frustrer ses auditeurs. Après la sortie de nombreux fragments, il semble que la date tant attendue se rapproche à grands pas. Alors que l’été est sur le point de se terminer, place à l’Hiver à Paris.

Publicité

advertisement

Aussi : Vald, ses fans n’en peuvent plus et réclament indéfiniment “Semi-auto”

Publicité

advertisement
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *