Suivez-nous
Entre A$AP Rocky et le mec qu'il tabasse, qui est la victime ? Entre A$AP Rocky et le mec qu'il tabasse, qui est la victime ?

Musique

Entre A$AP Rocky et le mec qu’il tabasse, qui est la victime ?

Publié

le

L’escapade suédoise d’A$AP Rocky implique de nombreuses et intéressantes questions sur le traitement d’une affaire judiciaire qui concerne un artiste, fautif, et un fan, fautif aussi. 

Provocation, passage à tabac, garde à vue, détention. Voici les quatre étapes qui résument, grosso-modo, les deux dernières semaines d’A$AP Rocky. Le rappeur américain, encore incarcéré, ne s’est toujours pas remis de son tumultueux voyage suédois. Outre-Atlantique, hommages et soutiens se multiplient après les informations diffusées au compte-goutte par le média TMZ.

Pétitions, boycott de la Suède et même interventions de haut-placés politiques américains : le Rocky Gate prend une tournure diplomatique presque improbable. Mais une chose égratigne tout de même dans cette affaire : entre A$AP Rocky et le mec qu’il tabasse, qui est la victime ?

Bagarre dans les rues de Stockholm

Reprenons un peu les faits. Début juillet, TMZ publie une vidéo de A$AP Rocky et son crew tabassant sévèrement deux individus dans les rues de Stockholm. Le média américain tente d’apporter le peu d’informations qu’il dispose sur l’affaire : l’un des deux hommes aurait accusé A$AP d’avoir cassé son casque audio et demanderait des réparations. Selon les images capturées, le casque a été cassé par le bodyguard du rappeur après qu’il ait essayé de le frapper avec.

Tenace, le duo a suivi l’équipe sur plusieurs rues, caressant au passage, et toujours selon les informations de TMZ, les fesses d’une jeune femme venue par la suite se plaindre à Rocky. Fait que le principal concerné va ensuite confirmer dans une vidéo publiée sur son compte Instagram. Laquelle est finalement la dernière explication publique de l’artiste, puisqu’il a été arrêté dans la foulée.

Finalité de l’histoire : A$AP Rocky et son équipe ont répondu très sévèrement aux provocations des deux hommes, en les tabassant. Les images sont assez violentes, et pour le coup, irréfutables : on y voit l’artiste balancer l’un de ses adversaires au sol avant que des membres de son entourage viennent le rouer de coups.

Tristement, et on a tout de même tendance à l’oublier, ces vidéos sont les seules preuves factuelles dont disposent les médias à l’heure actuelle. On a bien quelques images précédents l’action, montrant les insupportables “fans” de l’artiste en train de provoquer l’équipe, mais c’est tout. Et côté forces de l’ordre, on se doute que l’enquête a mené à d’autres pistes, mais aucune n’a fuité.

On est alors confronté à une accumulation d’événements dont une seule issue semblait possible : le règlement de compte sévère. D’un côté, on a un “fan”, drogué (selon les dires de Rocky) et insupportable, cherchant l’embrouille avec l’équipe d’un artiste. De l’autre, on a l’équipe d’un artiste, patiente dans un premier temps, qui va finalement dégoupiller. La seule faute de l’artiste, et pas des moindres, est d’avoir lui-même porté des coups au fan, là où son garde du corps dispose de plus de latitude pour défendre son client.

La Suède, un énième problème

Après ça, et comme à chaque fois qu’un rappeur franchit les barreaux d’une prison, le monde du hip-hop tend ses premiers hommages. Des premiers hommages souvent impulsifs, écartant dans un second temps toute typologie judiciaire. Qu’on aime ou pas A$AP Rocky, il reste tout de même un gars qui a tabassé, avec plusieurs personnes, d’autres gars dans la rue. Ce sont des choses illégales, et surtout relativement graves, peu importe que ces mecs là soient des connards.

Il y a une énorme différence entre la tristesse de voir un rappeur enfermé, le soutenir dans une étape dure et réclamer sa sortie. Peu importe qui il est, un gars qui en tabasse un autre, doit être puni. Si tenté qu’il s’agisse bien d’un passage à tabac, que les images ne soient pas sorties de leur contexte, etc. Mais tout ça est de l’ordre de la justice, et non pas de conclusions publiées sur Instagram.

Le problème de cette affaire est surtout qu’elle se déroule en Suède, là où la justice semble plutôt beaucoup plus rude qu’aux États-Unis. Il y a quelques mois, Offset cassait le téléphone d’un de ses fans qui portait plainte dans la foulée. Offset a gagné, sans aucune contestation.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

STOCKHOLM 😎🤘🏾🔥

Une publication partagée par PRETTY FLACKO (@asaprocky) le

Les Suédois semblent n’en avoir rien à foutre de qui est A$AP Rocky, ils traitent les faits comme n’importe quelle autre affaire. Et c’est sûrement ce qui dérange le plus : il est une personnalité publique qui n’a, en théorie, rien à faire en détention pour une bagarre du genre, en tout cas selon les procédures américaines.

Voilà pourquoi Tyler, The Creator ou encore ScHoolboy Q et Tyga exercent une improbable pression diplomatique sur la Suède dans son intégralité. Aux US, A$AP Rocky serait tranquillement rentrer chez lui, ne répondant de ses actes qu’après-coup, sûrement des mois plus tard, au cours d’un probable procès. Là, ces deux semaines de détention qui, en plus de ça, annule sa tournée européenne et lui font perdre de grosses sommes d’argent, impliquent des facteurs beaucoup plus importants qu’un simple passage derrière les barreaux.

Reste aussi le problème de ses conditions de détention, néanmoins entourées de flou. Encore une fois diffusées par TMZ selon une source inconnue, les informations précisent que Rocky est détenu sans eau potable, sans rien à manger, avec un pauvre sac de couchage en guise de lit. Elles sont néanmoins à prendre avec de grosses pincettes : vu la rigueur de la Suède en terme de respects des Droits de l’Homme, difficile de croire qu’A$AP puisse être détenu façon Guantanamo. Cela prend plutôt la forme d’une grosse pression exercée, encore une fois, sur la justice suédoise qui, refusant d’infirmer la moindre information, est en tort.

Et le gosse dans tout ça ?

Pétitions et hashtags sont, une nouvelle fois, venus parsemer une affaire déjà bien complexe, en n’offrant, toutefois, qu’une partie émergée de l’iceberg. Le hashtag #FreeRocky montre une marque de soutien, évidemment, mais il oublie dans le même temps la gravité d’un acte comme ça. Et encore une fois, peu importe ce qu’il s’est passé avant. Pour la pétition, même constat : doit-on s’intéresser à toutes les personnes placées en détention après avoir été provoquées, et ce, malgré un passage à tabac après ?

Et surtout : qu’en est-il du gosse tabassé ? Depuis, aucune information n’a été dévoilée à ce sujet. Impossible de savoir la gravité de ses blessures ou encore ses réactions après ce qu’il s’est passé. Aussi provocateur et inconscient qu’il soit, l’ajout d’un avis permettrait de contrebalancer toute l’affaire qui tourne, quand même, grandement autour de l’équipe d’A$AP Rocky.

En fait, A$AP Rocky et le kid sont tous les deux victimes, à des échelles différentes. Le second a été violemment tabassé, et ce sont les derniers faits retenus par la police suédoise pour détenir le rappeur et ses proches en détention. Néanmoins, nul doute que cette même justice prendra en compte l’harcèlement du premier qui, comme souvent, oublie qu’un artiste dans une rue publique n’a rien d’un animal de foire.