Suivez-nous

Musique

Lord Esperanza réunit Chilla, Nelick et Eden Dillinger pour un freestyle chauffé à blanc

Publié

le

Lord Esperanza avec Chilla et Eden Dillinger pour un freestyle chauffé à blanc
Youtube : Lord Esperanza & Co - Session freestyle #1 #PlanèteRap

Pour son premier Planète Rap à quelques jours de la sortie de Drapeau Blanc, Lord Esperanza a décidé de frapper fort. Voilà donc Eden Dillinger, Nelick, Chilla et d’autres qui répondent présent pour l’aider à saigner à blanc les studios de Skyrock. 

Dans quelques petits jours, Lord Esperanza agitera son Drapeau blanc au cœur du rap de l’hexagone. Mais en attendant, la bataille n’est pas terminée. Et dans une énième tentative de (se) défaire la concurrence avant la sortie de son premier album, le rappeur parisien a décidé de lutter dans une arène dans laquelle il n’a encore jamais eu l’occasion de s’illustrer : le Planète Rap de Skyrock. Et il n’est pas venu seul.

Publicité

publicite_pave_europavox

Lord Esperanza avec Eden Dillinger, Nelick, Chilla…

Comme c’est devenu la coutume depuis le passage de Roméo Elvis il y a quelques semaines de cela, les studios ont fait peau neuve pour accueillir l’artiste dans l’univers qui lui convient. Et pour teaser un projet qui s’annonce tout en mélancolie et aspérités, comme à son habitude, Lord Esperanza a pourtant choisi l’immaculé pour (dé)colorer les murs et vêtements de son premier Planète Rap.

Pour l’occasion, le jeune rappeur a donc convié plusieurs artistes qui gravitent autour de son univers et qui vont l’aider à saigner à blanc sa session de freestyle. Les flows de Nelick ou d’Eden Dillinger viennent s’épanouir dans le studio de Skyrock, tandis que Chilla déroule le sien avec cette fluidité et ces gimmicks dont elle a le talent. Et dans ces successions de freestyle où Lonepsi et Bekar arrivent également à placer leurs phases, Lord Esperanza vient jouer le rôle de chef d’orchestre avec cette aisance verbale qui rythme ses rimes. Mais c’est une fois arrivé à la prod’ animale de “Black Skinhead” de Kanye West (10.41) qu’il est vraiment possible de saisir la force de kickage du cercle du Lord.

“Ça va aller, Drapeau blanc sort le 24 mai”

L’heure du premier album a enfin sonné pour Lord Esperanza. Et c’est pour cela qu’il s’apprête à enchaîner les freestyles tout au long de la semaine sur Planète Rap. Avec un bagage fait d’une demi-douzaine de projets attestant de sa capacité à jongler entre les styles et les thématiques, il est temps pour le jeune rappeur de vingt-deux ans d’agiter le Drapeau Blanc pour nous inviter dans son univers. Cette musique très personnelle et pourtant universelle par sa sentimentalité, mêlée à des pics d’égo-trip ainsi qu’à cette mélancolie récurrente. Tout cela encore appuyé par les prod’ variées et mélodieuses de Majeur-Mineur, qui va l’épauler pendant toute cette semaine. À ce soir pour de nouvelles aventures.

A lire aussi : Ateyaba (Joke) revient faire le “Job” dans un single surpuissant