Suivez-nous

Musique

Il serait mieux d’utiliser autre chose que le mot “autotune”

Publié

le

damso autotune

La Commission d’enrichissement de la langue française est montée au créneau pour éviter d’employer certains anglicismes au profit de leurs traductions françaises. “Autotune” en fait parti. 

Les anglicismes sont coutumes, c’est une certitude, mais parfois, il s’agirait de faire preuve d’un peu plus de chauvinisme pour employer certaines expressions françaises. C’est le constat qu’a relevé la Commission d’enrichissement de la langue française, relayé par le site Next Impact et Mouv’. On retrouve alors une flopée de mots empruntés à la langue anglaise, qui pourraient être évitables, puisque soumis à des traductions françaises.

Et aussi : Le studio de Ninho victime d’un incendie volontaire

“Autotune” devient un ajustement automatique d’intonation

L’exemple le plus parlant est celui du mot “autotune” qui deviendrait alors l’ajustement automatique d’intonation. Un nom masculin, définit comme un «procédé sonore numérique qui permet, lors d’une séance d’enregistrement ou d’un concert, d’aligner la fréquence d’une voix sur une hauteur prédéfinie ; par extension, l’effet ainsi obtenu.» Un peu moins facile que le terme américain, certes.

De multiples termes ont été pointés du doigt par la commission : exit les fake news au profit des information fallacieuse, ou encore les clickbait remplacés par les pièges à clics. L’intégralité du lexique est à retrouver sur le site internet du gouvernement, et permet de trouver des équivalents parfois pertinents, parfois complexes, mais en tout cas acceptés et compris par la langue française.

Dans le reste de l’actualité, il annonce “Rodeo 2” de Travis Scott et provoque un tollé sur Twitter

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *