Suivez-nous

Culture

Inoxtag : pourquoi sa nouvelle vidéo fait encore débat ?

Publié

le

inoxtag

Huit mois avant son défi colossal à l’Everest, Inoxtag a publié son ascension du Mont-Blanc. Un contenu surproduit qui récolte son lot de critiques. 

Il y a fort à parier pour qu’aucune vidéo d’Inoxtag ne soit publiée sans son lot de détracteurs. Et surtout, lorsque le créateur se lance des défis aussi spectaculaires. Ce week-end, le jeune YouTuber a publié sa nouvelle vidéo qui narre son ascension du mont Blanc, huit mois avant son challenge gigantesque à la conquête du mont Everest. Un défi converti enregistrant déjà près de trois millions de vues 48 heures après sa publication. Mais malgré la grandeur du contenu, sur les réseaux sociaux, il y a encore débat.

En fait, de nombreux internautes refusent d’hyperboliser l’exploit du créateur. Tout d’abord, parce que le mont Blanc fait partie des sommets “accessibles” : entre 20.000 et 30.000 personnes tentent chaque année leur chance dans les Alpes. Mais aussi, parce que les conditions sportives d’Inoxtag sont estimées confortables par certains spectateurs. Le créateur est en effet bien entouré, par une équipe technique et des professionnels, et souligner son ascension enlèverait du crédit à ceux qui s’y risquent sans assistance.

Publicité

Aussi : Cyprien modifie une vidéo 10 ans plus tard, et ça devient viral

Inoxtag : «Ma priorité c’est d’être sportif»

En réalité, si Inoxtag ne prétend pas faire mieux que des spécialistes de la discipline, ces commentaires s’inscrivent dans la lignée des critiques qui regrettent la surproduction de son défi de l’Everest. Ou plutôt, de transformer un challenge sportif noble en un levier de divertissement. Au moment de l’annonce du challenge, Inoxtag s’était déjà expliqué à ce sujet sur Popcorn, avouant qu’il appréhendait l’ascension comme un sportif de haut niveau : «J’ai été, jusqu’à maintenant, YouTubeur, mais pour me donner tous les moyens, ma priorité c’est d’être sportif et d’avoir une discipline comme les sportifs de haut niveau». 

Les critiques adressées à Inoxtag et son dernier contenu sont relativement régulières dès lors que le divertissement YouTube absorbe des disciplines professionnelles. Il ne s’agit pas réellement de comparer la performance du créateur à celles de certains sportifs de haut niveau, mais plutôt de la mettre en perspective en fonction de ses propres ambitions. L’ascension du mont Blanc implique en effet plusieurs niveaux, mais pour celle d’Inoxtag, l’objectif reste aussi la narration et le contenu.

En ce qui concerne l’Everest, les critiques étaient différentes puisqu’elles exposent aussi les dangers de l’ascension. Là encore, Inoxtag avait considéré les risques. «Je vais m’entourer correctement, confiait-il dans l’émission Twitch, et je vais mettre toutes les chances et la sécurité de mon côté. Si je me dis que je ne peux pas aller plus haut, et que je dois redescendre parce que ça peut devenir dangereux, bien sûr que je vais redescendre». 

Publicité

Aussi : Squeezie : pourquoi est-il critiqué après sa dernière vidéo ?

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *