Suivez-nous

Musique

Jay-Z : un rappeur américain assure qu’il lui a demandé un gros cachet

Publié

le

jay-z

Alors que Jay-Z affirmait ne pas faire payer ses featurings, Joe Budden a révélé que le rappeur lui aurait demandé 250K pour un couplet.

On vous en parlait récemment. Lors d’une entrevue avec Kevin Hart, Jay-Z affirmait ne jamais faire payer ses featurings, privilégiant les relations et le talent : «En fait, ça a toujours été surtout les relations. Parfois, c’est le talent. J’essaie d’être franc. Presque toutes les chansons sur lesquelles je suis, on m’a demandé d’y être». Une affirmation qui à de quoi surprendre, surtout lorsqu’on sait à quel point le marché de la collaboration est fructueux outre-Atlantique. Une affirmation que Joe Budden semble contester.

Publicité

advertisement

Joe Budden : «C’était un gros chiffre pour mon statut»

En 2002, Joe Budden est l’un des plus gros espoirs du rap américain. Fraîchement signé chez Def Jam, le rappeur va alors signer le premier hit de sa carrière : « Pump It Up ». Le morceau est encore aujourd’hui l’un de ses plus gros succès. Et à l’époque, pour surfer sur la hype, Joe Budden souhaite ramener Jay-Z sur le remix. Mais le new-yorkais fixe le prix de cette collaboration à 250.000 dollars. Beaucoup trop pour Budden. À titre d’exemple, ce chiffre représentait plus de la moitié du budget que Def Jam avait alloué au projet du jeune rappeur.

«Je ne pense pas que c’était une si grosse somme. Je pense que c’était juste ses chiffres. C’était un gros chiffre pour mon statut, mais ça n’était pas si énorme» avoue Joe Budden. Une anecdote qui va donc à l’encontre de ce que Jay-Z a récemment affirmé. Cependant, cela s’est produit il y a maintenant plus de vingt ans. Il y a fort à parier qu’entretemps, la mentalité de Hova ait évoluée. Et que la vérité se situe désormais plus proche de ce qu’il avouait à Kevin Hart il y a quelques jours.

Publicité

advertisement

Publicité

advertisement
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *