Suivez-nous

Musique

Kaaris : que comprendre des ventes de “2.7.0.” ?

Publié

le

Pour fêter la rentrée, mise en lumière sur le nouvel album de Kaaris et Abou Tall ou du Colors du rookie FRENETIK.
© Fifou

Avec 2.7.0., Kaaris a enregistré un bien meilleur total que son précédent projet, Or noir part 3, sans toutefois atteindre les chiffres de ses premiers projets. Qu’en comprendre ?

Il y aurait plusieurs manières d’analyser les chiffres de ventes d’un artiste. Le statut de Kaaris est compliqué à analyser. Avec ses 17 221 ventes, il réalise un première semaine plus qu’honorable, en restant tout de même très loin des grandes pointures du milieu. Et c’est toute la délicatesse du sujet.

17 221 ventes, donc. Pour un album qui avait la prétention de redonner du pep’s à la carrière de Kaaris, on pourrait reconnaître que, commercialement, c’est réussi. 2.7.0. fait près de 4000 ventes de plus que son prédécesseur, Or noir part. 3, qui enregistrait 13 647 ventes. Une progression notable, mais peut-être pas une satisfaction personnelle pour autant. Avec ce nouvel opus, Kaaris accroche “seulement” la quatrième place de son classement des meilleures first-week. Pas très loin, Okou Gnakouri, Dozo et Or noir, gravitent entre 18 000 et 19 000 ventes. Ça reste toujours plus que 2.7.0.

Et aussi : Freeze Corleone : la drôle de sortie de “La menace fantôme”

Kaaris dans ses standards, loin des monstres commerciaux

Il est difficile d’appréhender qu’elles étaient les espérances de Kaaris avec ce nouveau projet. Déjà, faire mieux que son prédécesseur, c’est une certitude, mais étant donné la hype qui dégoulinait de ses derniers singles, et de l’apport marquant de certains invités, à l’image de Dadju et Gims, il est fort probable que le Dozo s’attendait à mieux. Finalement, il serait certainement le seul à pouvoir conclure si ces ventes sont bonnes ou mauvaises, en fonction de ses appréhensions personnelles.

Enfin, si 2.7.0 permet de replacer Kaaris dans ses standards de ventes habituels, il ne lui permet toutefois pas de jouer des coudes avec les autres têtes d’affiche du milieu. En s’accaparant la sixième place du classement des meilleurs démarrages de rap français de l’année, il reste très loin de certains noms. PLK et ENNA, deux semaines plus tôt, ont par exemple cumulé le double, avec 34 739 ventes. Jul et La Machine (42 246 ventes) ainsi que Ninho et MILS 3 (41 645) semblent également inatteignables commercialement.

Une position qui faisait d’ailleurs sourire Kaaris à l’heure des chiffres de ventes d’Okou Gnakouri, où il reconnaissait lui-même, lors d’une émission de VRF, ne pas être un gros vendeur, malgré une régularité incontestable.

Dans le reste de l’actualité, il faut qu’on parle du feat entre Freeze Corleone et Alpha Wann

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA