Suivez-nous

Musique

Il faut qu’on parle du feat entre Freeze Corleone et Alpha Wann

Publié

le

alpha wann freeze corleone

La tant attendue collaboration entre Freeze Corleone et Alpha Wann dans La menace fantôme s’impose comme le totem ultime du rap underground. 

Sans prétention, on pourrait déjà parler d’«instant classic». Car malgré toute la pression qu’ils portaient sur leurs épaules, Freeze Corleone et Alpha Wann ont livré, avec “Rap catéchisme”, une performance éblouissante, au sommet de leurs talents et leurs rôles respectifs. Et en effet, plus qu’un morceau fédérateur, voire fan-service, pour alimenter les tendances Twitter, cette collaboration revêtait un enjeu phénoménal : celui d’allier définitivement deux emblèmes du rap underground. Au terme d’une indéniable réussite artistique, les deux MC’s ont manipulé leurs positions au détour d’un morceau déjà symbolique.

Freeze Corleone et Alpha Wann, «le plus attendu des crossovers»

Chronologiquement, on pourrait dire que l’histoire commence en octobre 2019. À cette époque, La menace fantôme n’existe même pas, et Freeze Corleone et Alpha Wann ne se connaissent très certainement pas. Pourtant, ils partagent un point commun : celui d’être les sauveurs attitrés d’un rap sous perfusion. Leur maîtrise de l’art, savamment couplé à leur contournement permanent des règles de l’industrie, déjouant les codes commerciaux, font d’eux les joyaux du nouveau souffle du rap pur. Et un an auparavant, fin 2018, ils ont tous les deux sortis avec quelques mois d’écart UMLA et Projet Blue Beam, qui s’imposent comme les pierres fondatrices de cette déferlante à l’ampleur grandissante.

Mais restons en octobre 2019. Là, un fan propose sur Change une pétition chargée de connecter les deux artistes au détour d’une collaboration. Nichée, la pétition finie par être relayée par quelques médias et, visiblement, atteindre les oreilles de Freeze Corleone. Le membre du 667 y fait référence à la fin de son couplet – «s/o la pétition» – et prend conscience que son association avec Alpha Wann devient «le plus attendu des crossovers» du rap français. La prophétie sera confirmée quelques mois plus tard, à l’été 2020, alors que des clichés du néo-tandem en studio émergent. “Rap catéchisme” est véritablement lancé.

«Bien sûr qu’j’suis killu»

Maintenant, parlons du morceau. Si on avait imaginé un potentiel rendu, on aurait certainement souhaité : une multitude de punchlines, des flows qui se croisent et une sorte d’anti-tube pionnier d’un rap brut. Bingo. Dès le «Phaal, dis-leur», on comprend que les deux artistes ont compris leurs statuts. Dans un couplet unique lumineux, les deux rappeurs se répondent au rythme d’un passe-passe déjà culte. Chacun à leur tour, ils parsèment leurs vers de références à l’autre. Une alchimie fulgurante, où Alpha Wann a plongé à pieds joints dans l’univers occulte de son hôte. «Bien sûr qu’j’suis killu», souffle-t-il d’ailleurs d’entrée.

Bref, unanimement, et malgré l’immense pression qui planait au-dessus d’eux, Alpha Wann et Freeze Corleone ont plié ça. En témoignent les réactions dithyrambiques des fans des deux artistes sur Twitter. Et en attendant de jauger la portée commerciale de La menace fantôme en première semaine, cette collaboration pourrait inévitablement se glisser comme le témoin d’un relai du rap vers une scène underground en pleine effervescence. Et si le disque d’or d’UMLA n’était que la première pierre d’un tout nouveau building ?

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA