Suivez-nous

Musique

Kalash Criminel : «Depuis l’existence du rap des gens s’inventent des vies et des vécus»

Publié

le

kalash criminel
© Fifou

En pleine promotion pour son album Sélection naturelle, Kalash Criminel bâtit sa singularité sur une authenticité brute, qui l’écarte d’autant plus des codes du milieu. 

Kalash Criminel a dévoilé sa Sélection naturelle. Ce deuxième album, livré derrière une cover puissante et accompagné d’une dose spectaculaire de featurings, s’attarde sur la complexe science du “vrai” dans le rap. Porté par un lourd vécu qu’il maintient définitivement secret, l’artiste se distingue par une approche authentique, qu’il revendique.

Publicité

Interrogé par 20 minutes sur les “faux-semblants” dans le rap, Kalash Criminel reste fidèle à sa pensée. «Le rap a toujours été un milieu où il faut montrer que tu es le plus thug, le plus chaud… Ça a toujours existé, précise-t-il. Si les gens peuvent vendre avec ça, tant mieux pour eux. Moi ça me dérange un peu mais chacun fait ce qu’il a à faire et dit ce qu’il a à dire. Mais ça ne date pas d’aujourd’hui, depuis l’existence du rap des gens s’inventent des vies et des vécus.»

À découvrir également : 13 Block : la fulgurante tracklist de “BLO II”

Publicité

Kalash Criminel : «Pour nous ce n’est que du rap»

Kalash Criminel, lui, maintient une certaine distance de toute l’enveloppe commerciale du rap. «Je ne suis pas matrixé par les chiffres , par la compétition, par les clashs… Pour nous ce n’est que du rap, et pour certains c’est pour de vrai», poursuit-il, avant de reprendre l’exemple de la concurrence saine, qu’il évoquait quelques jours plus tôt dans Le Code auprès de Mehdi Maïzi. «Par exemple, Zola sort le même jour que moi, c’est un mec que j’aime bien, on s’entend bien, j’irai acheter son album et je le posterai sur les réseaux. Qu’il vende moins ou plus que moi ce n’est pas un problème.»

Une position traduite tout au long de son opus Sélection naturelle, où il incarne une figure fédératrice, souvent dénonciatrice du monde qui l’entoure.

Publicité

À découvrir également : Kalash Criminel explique la médiocre cover de “La fosse aux lions”

1 Comment

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *