Suivez-nous

Culture

Kery James débat avec Orelsan dans “À qui la faute ?”

Publié

le

Kery James débat avec Orelsan dans "À qui la faute ?"

Afin de teaser son film disponible en octobre, Kery James a invité Orelsan à débattre de la banlieue et de l’État dans un morceau très engagé.

Une seule photo a suffi à faire monter la pression. En avril, Kery James posait avec Orelsan dans une publication sur les réseaux sociaux. “Mais que se passe-t-il ?” déclarait-il. Une collaboration, c’est tout ce que leur public souhaitait et aujourd’hui, ils l’ont enfin.

Intitulé “À qui la faute ?”, ce morceau est construit comme un long débat entre Orelsan et Kery James. Le sujet ? La responsabilité de l’État en banlieue. Ainsi, les deux rappeurs nous offrent une performance très contestataire où les idées de chacun se confrontent. Il aura fallu cinq minutes aux deux artistes pour vider toutes les choses qui pèsent sur leur cœur. Un titre engagé donc, qui vient pointer du doigt la société actuelle où la banlieue et ses habitants ne sont pas traités à leur juste valeur.

Le premier film de Kery James bientôt disponible

Ce morceau sert également à teaser la sortie du tout premier film de Kery James, Banlieusards. Cela fait plusieurs années maintenant que le rappeur travaille sur ce projet en collaboration avec Leïla Sy. Du même nom que son morceau sorti en 2008, le film mettra en scène trois frères vivant en banlieue, qui suivent chacun un chemin différent. Le petit dernier de la famille devra faire un choix : suivre l’ainé dans la délinquance ou le cadet vers la réussite.

À LIRE
Crocodile géant et bateau dans le désert : les images spectaculaires du Burning Man 2019

Ce dernier est également visible dans le clip, il est accompagné d’une fille semblant elle aussi avoir de l’importance dans le long-métrage. À l’instar du rappeur du 94 et d’Orelsan, ils débattent sur les mêmes sujets énoncés dans “À qui la faute ?”. À la fin du visuel, on apprend que Banlieusards sera disponible le 12 octobre prochain sur Netflix. Ainsi, il ne reste plus que trois mois à patienter…