Suivez-nous

Musique

La première interview de Nekfeu par deux enfants hospitalisés

Publié

le

La première interview de Nekfeu par deux enfants hospitalisés de 5 et 17 ans

Pour l’association Swane, Nekfeu a délivré sa première interview post-Les étoiles vagabondes, plus motivé par une cause solidaire qu’artistique.

Ce sont les premiers mots de Nekfeu livrés noir sur blanc depuis plusieurs années. Et l’artiste a eu droit à deux intervieweurs de prestige : Wassim (5 ans) et à Njeim (17 ans). Ces deux courageux enfants sont suivis par l’Association Swane, qui soutient les enfants hospitalisés par, entre autre, une approche culturelle.

Ils ont ainsi pu rencontrer Nekfeu et lui poser quelques questions, emplis de naïveté et d’attention. «Qu’est-ce qui t’a poussé à faire du rap ?», «comment tu fais pour retenir les paroles de tes chansons ?» ou encore «comment as-tu appris à rapper ?». Nekfeu joue le jeu, évidemment, se livrant légèrement sur sa personnalité et son passé pour gonfler la confiance de ses deux interlocuteurs.

Nekfeu : «Je sais imiter le dauphin»

Il parle également de courage et comment il arrive à chanter devant autant de personnes sur scène : «Honnêtement, vu ma timidité d’avant, je n’en ai aucune idée ! Je dirais grâce à l’esprit de groupe, c’est plus facile de monter sur scène quand c’est partagé avec tes amis d’enfance.»

Ah, et Nekfeu évoque aussi ces talents d’imitateur : «Malheureusement non !» répond-il quand on lui demande s’il sait faire du beatbox. Et d’ajouter : «Mais je sais imiter le dauphin.» L’histoire ne dit toutefois pas s’il s’est vraiment plié à la tâche.

Cette interview, sobre, naïve et enfantine, renforce le statut de Nekfeu dans son oeuvre caritative et solidaire. Depuis la sortie de Les étoiles vagabondes, l’artiste s’est confié qu’avec une extrême retenue pour soutenir l’association Bani Street au Bangladesh, puis auprès de l’association Swane.

Il ne se couche pas non plus dans son combat politique, en ayant pris part au premier anniversaire des Gilets jaunes, ainsi qu’à la vaste manifestation contre la réforme des retraites, le 5 décembre. Une actualité politique, sociale, solidaire, mais bien moins artistique. Après tout, Nekfeu laisse parler son film-documentaire sur Netflix, et son album, qui s’approche désormais du disque de diamant.

Pour découvrir l’association Swane et faire une donation : cliquez ici

1 Comment

1 Comment

  1. Timmy

    26 décembre 2019 at 15 h 22 min

    S’il “s’est” faire?! C’est pas sérieux comme faute ça..

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA