Suivez-nous

Musique

Le faux-clash génial de Bigflo, Oli, Caballero et JeanJass

Publié

le

caballero jeanjass bigflo oli high & fines herbes
Photo : @highfines herbes // @odieuxboby

Dans leur mixtape High & Fines Herbes, Caballero et JeanJass ont reçu Bigflo et Oli dans une collaboration imprévue sous des airs de pics et de compliments. 

Caballero et JeanJass dans la peau de Bigflo et Oli, Bigflo et Oli dans la peau de Caballero et JeanJass. Voilà, en somme, la trame narrée par les quatre artistes au terme d’une collaboration aussi surprenante que conceptuelle.

Publicité

advertisement

Dans ce morceau, présent sur la tracklist de High & Fines Herbes, la mixtape marquant la fin de la troisième saison de la série propulsée par les Bruxellois, le quatuor s’est offert un petit pêché mignon original et inattendu.

Caballero est Oli, JeanJass est «le moche»

Caballero et JeanJass commencent. Caballero est Oli, JeanJass est «le moche». Et dans un couplet mêlant tacles et flatteries, le tandem belge propose une description plutôt fidèle de leurs invités. «Encore un rappeur qui nous clashe sur Insta’, j’l’ai pas vu, j’étais en train d’remplir un stade», résument-ils parfaitement. Et à JJ d’applaudir leur réussite : «Quand j’ai vu mon compte, j’ai halluciné, je change plus de corps, nan, c’est décidé». 

Publicité

advertisement

Et à Bigflo et Oli de leur répondre : «Ça va faire bizarre de refaire la tournée des p’tits salles». Dans le deuxième couplet, ceux-ci sont mués sous les traits de leurs hôtes. Il tacle leur forte consommation de stupéfiants, avec quelques fins pics à leur physique. Ils font également preuve d’autodérision : «On dit rien à personne ! Pourquoi ? J’t’explique… Ah, comme ça… OrelSan acceptera l’feat’».

Et aussi : Oui, “High & Fines Herbes” a dû censurer des «monstres»

Publicité

advertisement

Ce n’est pas qu’une histoire de créer le buzz»

Pour Interlude, Caballero s’était confié sur les coulisses de cette collaboration avec Bigflo & Oli qu’il qualifie de «what the fuck». «C’est incroyable d’avoir ces deux jeunes qui, au final, font quasiment le contraire de ce que l’on fait nous, quand ils disent qu’ils ont jamais fumé une taffe de leur vie», explique-t-il. 

Il poursuit : «Ce n’est pas qu’une histoire de créer le buzz ou de trouver le truc dérangeant, c‘était aussi histoire de prouver que tu peux faire de la musique avec tout le monde si tu trouves un bon terrain d’entente.» Et de conclure, sobrement : «Ça prouve que ces deux petits jeunes, que j’aime beaucoup, sont très ouverts d’esprit et rigolos».

Et aussi : Quand Twitter se moque de l’agressivité de Bosh

Publicité

advertisement

Publicité

advertisement
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *