Suivez-nous

Musique

Lomepal : ses fans tentent de remettre “mauvais ordre” dans le bon ordre

Publié

le

lomepal mauvais ordre (1)
© Manu Fauqué

Quelques jours après la sortie de mauvais ordre, les fans de Lomepal bricolent les morceaux de sa tracklist pour tenter d’en tirer une histoire. 

«J’ai mis les bons mots dans le mauvais ordre», résume Lomepal dans l’introduction de son nouveau projet publié ce vendredi. Ce troisième album, sorti quatre ans après Jeannine, se détache de ses précédentes créations : l’artiste a choisi de ne pas parler de ses propres expériences, au profit d’une part de fiction plus prononcée. Et pour brouiller davantage les pistes, il a également choisi de sculpter sa tracklist comme un puzzle dans lequel son personnage navigue d’histoire en histoire. Un manque de fil rouge qui a perturbé sa communauté.

Depuis vendredi, les fans de Lomepal se persuadent que les titres de mauvais ordre ne demandent qu’à être remis à leur bonne place. Sur les réseaux sociaux, ils sont déjà nombreux à avoir émis leurs hypothèses, parfois même accompagnées de playlists sur les plateformes streaming. La théorie la plus répandue : mauvais ordre serait en fait à l’envers. Certains internautes ont ainsi renversé la cover et intitulé ces tracklists fictives bon ordre pour tenter d’amorcer ce qui serait, selon eux, la véritable expérience promise par ce troisième opus.

Publicité

Lomepal : «Le nom de l’album est un concept»

En réalité, même avec cette approche, de laquelle découle parfois une cohérence un brin forcée, mauvais ordre admet toujours quelques anomalies dans ses transitions. Et c’est là justement toute l’idée de l’artiste. «Le nom de l’album est un concept : chaque chanson parle d’un moment de vie, mais dans le désordre, a expliqué Lomepal à Radio France. C’est aussi l’idée que faire des mauvais choix peuvent t’amener au bon endroit, comme un besoin de se tromper. J’aime beaucoup cette image». En somme, mauvais ordre serait alors une succession de saynètes fictives amenant jusqu’à l’outro du projet “Pour de faux”.

Cette dernière pièce est l’une des rares autobiographiques de ce dernier projet. «Le morceau “Pour de faux”, c’était ironique de l’appeler comme ça. Ce titre est peut-être le seul qui se rapproche à peu près de ce que je vis», a-t-il d’ailleurs confié à Tsugi dernièrement. L’aspect décousu du projet serait ainsi volontaire, et n’aurait pas spécialement vocation à être remis dans un ordre particulier. Mais malgré tout, il semble tout à fait possible de bousculer les titres de mauvais ordre au choix, du moment que l’intro et l’outro, cadres du projet, restent intacts, la morale sera la même. En attendant, Lomepal a commencé sa “tournée fantôme” : on vous explique.

Publicité

Aussi : Lomepal : qui est la femme sur la cover de “mauvais ordre” ?

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *