Suivez-nous

Musique

Non, Maes non plus n’a pas vu le visage de Ziak

Publié

le

maes ziak

Maes a révélé que, malgré leur collaboration, il n’avait pas vu le visage de Ziak lors de l’enregistrement de « Rhum & Machette ». 

Maes non plus n’a pas pu découvrir l’identité de Ziak. Seul invité d’Akimbo, premier album de l’artiste au bandana noir, et d’ailleurs seul featuring à son actif, l’auteur de Réelle vie 3.0 a avoué que Ziak avait maintenu son visage caché lors de l’enregistrement de « Rhum & Machette ». «Il est venu cagoulé, sourit Maes lors de son interview pour Lacrem. Il était masqué, il fumait même avec son masque. J’étais en mode : « Propre ». Limite il allait boire avec son masque».

Aussi : un fan freestyle devant Orelsan et se fait sortir par la sécurité

Publicité

Ziak : le culte du mystère

Ça n’a bien évidemment pas empêché les deux rappeurs de réaliser une puissante collaboration, mêlant leurs deux forces. Si le visage de Ziak est sujet à de nombreuses spéculations sur les réseaux sociaux, à la hauteur de sa nouvelle notoriété qui l’a portée jusqu’au sommet du top albums du Snep, l’artiste refuse que son identité ne s’ébruite même auprès de ses collaborateurs. Après tout, le culte du mystère régit une bonne partie de son exposition.

Aussi : Orelsan : l’histoire improbable du chien sur la cover de “Civilisation”

Cette anecdote rappelle d’autres histoires entourant les artistes masqués du rap français. À l’image de Kekra, qui ne révèle pas non plus son identité auprès de ses pairs. D’ailleurs, Niska a appris près d’un an après l’explosion de Kekra qu’ils se connaissaient en fait d’avant. Une proximité qui a débouché sur leur featuring « Vréalité », seule et unique collaboration de l’auteur de Vréel avec l’un de ses homologues francophones.

Aussi : Niska a refusé de publier un clip avec un rappeur US : «Il m’a fait une dinguerie»

Publicité

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *