Suivez-nous

Musique

Le ministre de l’Intérieur condamne fermement Freeze Corleone

Publié

le

freeze corleone la menace fantôme
© @camulojames

Après le message de la Licra, les accusations portées à Freeze Corleone ont atteint d’autres sphères, jusqu’au ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin et l’Assemblée nationale. 

«Un rappeur accusé d’antisémitisme», titre d’emblée CNews, ce jeudi matin. Après les messages d’alerte de la Licra, la veille, les accusations portées à Freeze Corleone se sont répandues comme une traînée de poudre. Dans la foulée, c’est le ministre de l’Intérieur lui-même, Gérald Darmanin, qui a relayé le tweet de l’association, qualifiant les propos de l’artiste «inqualifiables». Il précise également que le ministère de l’Intérieur «étudie au plus vite les recours juridiques pour poursuivre leur auteur», appelant Facebook et Twitter à arrêter la diffusion de l’artiste.

Freeze Corleone accusé de faire «l’apologie du nazisme»

L’assemblée nationale a également poursuivi le rappeur au détour d’un communiqué. Signé par de nombreux parlementaires, il reproche à Freeze Corleone de faire «l’apologie du nazisme et l’éloge du terroriste Mollah Omar». Et de poursuivre : «Notre République ne peut accepter que la pseudo expression artistique puisse servir aux appels à la haine et à l’apologie du terrorisme.»

De son côté, Freeze Corleone n’a toujours pas réagi à ces accusations qui prennent des proportions qui mettent sérieusement en péril l’avenir de sa carrière. Pour rappel, avec déjà 15 000 ventes enregistrées en trois jours, l’auteur de La menace fantôme s’est positionné comme l’un des meilleurs démarrages français de l’année. Les appels au boycott, soumis par la Licra, et relayés par le gouvernement, pourraient avoir d’évidentes incidences dans les jours à venir.

Update : Le député et ancien ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a annoncé en début d’après-midi qu’il avait saisi le Procureur de Paris pour punir «l’antisémitisme et le négationnisme» de Freeze Corleone, au titre de l’article 40 du code de procédure pénale.

Dans le reste de l’actualité, “QALF” : quels featurings pour Damso ?

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA