Suivez-nous

Musique

Nekfeu : les chiffres énormes mais surprenants des “Étoiles vagabondes”

Publié

le

Nekfeu : les chiffres énormes mais surprenants des "Étoiles vagabondes"

Avec son nouvel album Les étoiles vagabondes, Nekfeu frôle le disque d’or en première semaine, sans physique. Une performance évidemment ahurissante, mais peut-être moins clinquante que prévue

Nekfeu passe donc tout près du disque d’or pour sa première semaine d’exploitation. Avec 47 564 ventes cumulées en première semaine, réparties à 86% pour le streaming et 14% pour le digital, l’artiste s’impose comme l’un des meilleurs démarrages de l’année. Pourtant, peut-être était-il possible d’envisager une first week plus dense pour l’artiste, qui semblait disposer d’une hype puissante, due à deux longues années d’absence.

À lire aussi : L’improbable pic de Booba envers Nekfeu sur Twitter

Une semaine 2 immense ?

Finalement, le score est évidemment énorme, mais pas proportionnel à la dimension du retour de l’artiste. Il est cependant important de noter que, finalement, les 100 000 places de cinéma vendues pour la projection du long-métrage n’ont pas été comptées dans le cumul final. Et ce, malgré un QR Code mis en place en fin de séance pour découvrir directement l’album. Au cinéma, Nekfeu balaye les records, sans en profiter dans ses ventes directes.

Aussi, la version physique n’est disponible que depuis ce vendredi 14 et impute forcément une grande part lors des ventes cumulées. Les gros artistes s’approchent généralement des 50% de ventes en physique, qui plus est avec l’excellent packaging mis en place par Nekfeu et Raegular.

La sublime version physique des Étoiles vagabondes

Pour la sortie physique des Étoiles vagabondes, Nekfeu et Raegular ont imaginé quelque chose d'incroyable. Vraiment.

Publiée par Interlude sur Vendredi 14 juin 2019

Une nouvelle performance dantesque pour le rap français, bien que incomparable aux autres mastodontes du milieu, à l’image de PNL et Ninho.

À LIRE
Dinos préchauffe avant "Taciturne" avec "XNXX"

À lire aussi : Nekfeu au cinéma : des étoiles vagabondes et dans les yeux des spectateurs