Suivez-nous

Musique

Pourquoi Mister V n’a pas demandé Booba en featuring

Publié

le

Pourquoi Mister V n'a pas demandé Booba en featuring

Interrogé sur le plateau de Clique, Mister V a avoué, en prenant l’exemple de Booba, qu’il ne se sentait pas encore pleinement à l’aise avec les collaborations dans le milieu. 

La tracklist de son album, impliquant PLK, Dosseh et Jul, laisserait plutôt penser l’inverse. Et pourtant : non, Mister V ne se sent pas encore totalement intégré dans le microcosme du rap français. En témoigne son exemple sur le plateau de Clique, où l’artiste évoque Booba, qu’il n’oserait pas demandé en featuring. «Imagine il me screen, il me met en story, la honte. Et il met un : “Et puis quoi encore ?”»

Il finit par développer, plus sérieusement : «J’ai pas envie de m’asseoir à côté d’eux et de dire “Eh, on est ensemble maintenant”. Non, je ne me considère pas encore dans cette cour-là, donc je n’ose pas pour l’instant.» Il explique, également, que le succès de son album lui permettra, peut-être, de se décomplexer et d’aborder les collaborations avec plus de sérénité.

Et aussi : Mister V : « Alpha Wann, c’est vraiment de l’art »

Mister V : «J’ai choisi d’avoir un côté sérieux musical»

Dans un autre entretien pour 20 minutes, Mister V précise que son morceau avec Hayce Lemsi et Volts Face, lors de son premier album, lui a aussi ouvert quelques portes. «Je les remercie pour ça parce que ça a été les premiers à me donner de la force et à vraiment me soutenir là-dedans. Ils m’ont aidé à ce que les gens prennent ça au sérieux.»

Car le sérieux, c’est tout l’enjeu de l’artiste pour ce second projet. Arriver à proposer une distinction entre sa musique et son comique, avec une profonde honnêteté. «C’était aussi le travail de 2019 de savoir comment me positionner dans cette carrière, poursuit-il. J’ai choisi d’avoir un côté sérieux musical, mais je n’ai pas envie pour autant de délaisser le côté comédie, parce que c’est moi. Mais tant que je reste sincère, honnête et vrai, je pense que les gens ont compris et que ça leur fait du bien de voir un gars qui prend ça au sérieux mais qui sait aussi mettre de la distance.»

Dans le reste de l’actualité, invité sur le Planète Rap de Hornet La Frappe, Hatik a livré une performance énergique sur l’instrumentale de “Testament” de Rohff. Les critiques sont mitigées.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *