Suivez-nous
Les dix meilleurs featurings de Booba Les dix meilleurs featurings de Booba

Grands Formats

Booba, que des numéros 10 dans ses feats

Publié

le

Médine a récemment dévoilé le morceau”Kyll” en collaboration avec Booba, un hommage réussi au footballeur Kylian Mbappé et à ses origines camerounaise et algérienne. La carrière du Duc est jalonnée de morceaux emblématiques avec les plus grands noms du rap hexagonal : Oxmo Puccino, Lino, Kery James ou encore Rim’k. Retour sur les 10 meilleures collaborations de Booba avec des rappeurs français, hors période Lunatic.

1. Oxmo feat Booba – “Pucc Fiction”

Au milieu des années 1990, les compilations de rap français sont omniprésentes dans les bacs des disquaires. En 1997, l’album L 432 regroupe Expression Direkt, Lunatic, Arsenik ou encore Afro Jazz et vise à dénoncer cet article du Code pénal. La cinquième piste de ce disque légendaire offre aux auditeurs une rencontre entre Oxmo Puccino et Booba. Le morceau s’intitule “Pucc Fiction”, un clin d’œil à Pulp Fiction sorti trois ans auparavant, et entre rapidement dans l’histoire du rap. Les deux membres de l’école Time Bomb racontent les pérégrinations d’un mafieux avec une justesse technique impressionnante. Le jeune Booba confirme en quelques rimes les espoirs placés en lui lors de ses freestyles chez Cut Killer et sur “Le Crime paie”. Le rappeur des Hauts-de-Seine pose parfaitement les bases de sa future grande carrière.

Le contrat est sur toi Pucc’, il faut qu’on s’organise
Faire flipper la firme, qu’elle balise quand j’verbalise
Piège la valise du Boss, dynamite sa caisse, réuni la tèc’
Et pour les dégâts, laisse-les, on sait déjà

2. Booba feat Kayna Samet – “Destinée”

L’année 2002 est marquée par la sortie de plusieurs grands albums de rap français : Top départ de Rocé, Block Party des Psy4 De La Rime mais également Quelque chose A survécu d’Arsenik. Dès le mois de janvier, Booba ouvre sauvagement le bal avec son premier projet en solo intitulé Temps mort. Après le succès du disque Mauvais Œil sorti avec Ali en 2000, le rappeur de Boulogne-Billancourt poursuit son aventure avec le label 45 Scientific pour ce disque. L’album est porté par les singles Repose en paix, Strass et paillettes et Destinée présent sur la réédition. Booba collabore avec Kayna Samet et signe le véritable premier tube de sa carrière. Il est composé par Animalsons également présent sur Le bitume avec une plume, 100-8 Zoo, On m’a dit et Strass et paillettes. Le morceau entre en playlist sur Skyrock malgré les relations tendues entre le label de Booba et la radio. Cette rotation permet à la moitié de Lunatic de se faire un nom auprès du grand public.

J’ai abrégé les études pour sortir des disques
J’ai vite appris le huitième art dans les rangs du béton armé
Trucs de ouf, pas toujours aisé, rude, malfrat par habitude
Docteur, j’fais une fausse couche parce que la rue m’a baisé

3. Kalash feat Booba – “Rouge et bleu”

Le rappeur d’origine martiniquaise Kalash sort son troisième album Kaos le 6 mai 2016. Il s’agit du troisième album de sa carrière après Kalash paru en 2010 et 2 #Classic en 2013. Le disque est composé de 19 morceaux dont six en collaboration. En effet, Kalash invite Admiral T, Lucevan, Gato Da Bato mais également son père Ralph Valleray et Booba. Le Duc de Boulogne apparaît dès la troisième piste sur le titre “Rouge et bleu” en référence aux gyrophares rouges et bleus des voitures de police. Ce duo est le titre phare de l’album, le clip réalisé par Chris Macari cumule plus de 37 millions de vues sur Youtube aujourd’hui. La fusion entre les deux artistes est très efficace, Kalash signe trois couplets et Booba est présent sur un couplet et le refrain. Incontestablement un tube de l’année 2016.

J’me sens aimé quand j’ai des ennemis
Quand c’est leur go qui gémit
Bien-sûr elles crient au génie, rastafari je suis béni

4. Booba feat Ali – “Strass et paillettes”

Booba et Ali font successivement leurs classes auprès de Coup d’État Phonique, puis du collectif Beat de Boul avant de rejoindre l’écurie Time Bomb. Ils font une apparition remarquée sur la compilation Hostile sortie en 1996 avec le classique “Le Crime paie” et récidivent un an plus tard avec “Les vrais savent” sur L 432. Le groupe marque ensuite l’histoire du rap français avec l’album Mauvais Œil sorti en 2000. Booba sort son premier album solo, Temps mort en 2002 et invite Ali sur le titre “Strass et paillettes”. Ce morceau figure parmi les singles sortis pour soutenir le projet et aura également le droit à un clip. Il est produit par Animalsons, présent sur plusieurs pistes du projet, et contient un sample de “Children of the Sun” de Mandrill. Après ce morceau, la dernière apparition commune des deux rappeurs sera présente sur l’album Hlm Rezidants de Dicidens et le titre De Larmes Et De Sang.

Les vrais savent, sérieux quand j’cause
Ma narration depuis les blocs du Pont d’Sèvres et d’Issy pose
Mon blaze sur mon époque, Lunatic, mon groupe imbrisable
92i ma troupe un blizzard, glace le biz jusqu’à c’qu’il casse

5. Booba feat Kaaris – “Kalash”

Quelques années avant la fameuse bagarre de l’aéroport d’Orly, Booba et Kaaris collaboraient sur le terrain musical. Dans un premier temps, le rappeur de Sevran est invité sur la mixtape Autopsie Vol. 4 sorti le 14 novembre 2011. Les deux rappeurs signent le morceau “Criminelle League” qui permet de donner de l’exposition au rappeur de Sevran. Les deux artistes récidivent un an plus tard sur le sixième album du DUC, Futur avec le morceau “Kalash”. Les deux artistes signent un véritable hit avec cette ode au bling-bling. Le refrain entre dans le vocabulaire populaire avec cette fameuse question : “qu’est-ce j’vais faire de tout cet oseille ?”. Le clip tourné intégralement en Seine-Saint-Denis sort le 12 décembre 2012 alors que l’album du DUC culmine à plus de 50.000 ventes. Femmes, billets, armes et voitures de luxe : Chris Macari réussit son court métrage en accordant les paroles et les images. Le clip a été visionné plus de 32 millions de fois sur Youtube. Classique.

Mes deux questions préférées : qu’est-ce j’vais faire de tous ces deniers ?
Si j’te fends le crâne en deux, quel œil va s’fermer le premier ?

6. Booba feat Nessbeal – “Baby”

Panthéon, le deuxième album solo de Booba sort le 11 mai 2004, deux ans après le classique Temps Mort. Il est composé de treize morceaux dont les singles “N°10”, “Mon son“, “Baby” et “Avant de partir”. Booba invite plusieurs artistes à participer à ce projet : Mala, Sir Doum’s, Wayne Wonder, I2S, Bram’s et Léya Masry. Le rappeur Nessbeal est également présent sur le titre “Baby” produit par Skread. Les deux artistes ont déjà collaboré ensemble à plusieurs reprises : à l’époque de Dicidens et Lunatic mais également sur Temps Mort avec “Sans rature” et sur la B.O. du film Taxi 3 avec “Les rues de ma vie”. On peut d’ailleurs penser qu’aujourd’hui un tel morceau déchaînerait les passions et provoquerait la colère des mouvements féministes français.

Karima Karima kiffe les Baccara
Y frotter son gros terma mais c’est fini la mascarade
Si t’es fashion j’ai le seum qui fait faner les mascara
Une rose qui pousse dans l’Sahara man, la rime 24 carats

7. La Fouine feat Booba – “Reste en chien”

La Fouine atteint le disque d’or avec son deuxième album Aller-retour sorti le 12 mars 2007. Pour ce projet, le rappeur de Trappes invite Booba sur le morceau “Reste en chien” et la chanteuse Amel Bent sur “Tombé pour elle”. Au moment de la sortie de ce disque, Booba est à l’apogée de sa carrière: son album Ouest Side rencontre un immense succès d’estime et commercial. Les deux rappeurs offrent une grande performance et marquent leur époque. Le morceau demeure un des plus grands tubes du rap français des années 2000. L’expression “reste en chien” intégrera le vocabulaire populaire au même titre que “en mode” de Rohff ou encore “garde la pêche” de Booba.

Trop d’bouffons dans l’industrie donc je n’me-me mélange pas
Après minuit je baise ne m’appelle pas, ne me-me dérange pas
Tu veux m’attraper dans tes chansons ? Bonhomme faut qu’on en parle
Autour d’un 3.5.7 Magnum rempli de-de balles

8. Damso feat Booba – “Paris c’est loin”

Damso dévoile ce titre inédit dix jours seulement après la sortie de son premier album Batterie faible. L’album se vend à 4677 exemplaires en première semaine et sera certifié disque de platine un an après sa parution. Le morceau “Paris c’est loin” atteint rapidement les sommets sur les plateformes de streaming. Il renforce la légitimité du Belge comme acteur majeur du rap francophone. La collaboration est très efficace, Damso rappe les deux couplets et Booba est présent sur le refrain. Ils évoquent la haine provoquée par le succès, le racisme, la censure ou encore la mort de 2pac. Les deux artistes avaient déjà travaillé ensemble sur le morceau “Pinocchio” présent sur Nero Nemesis. Ils récidiveront avec le titre “113” sur Trône sorti en décembre 2017. Damso excelle dans toutes ses collaborations avec Vald, Kalash, Lacrim ou encore Orelsan.

Coup de poing dans la vie à la Badr Hari
Négro, Paris c’est loin sauf en LaFerrari
Front kabyle sur poitrine de Materazzi
Mes spermes ont des moteurs de Maserati

9. Dosseh feat Booba – “Infréquentables”

Le morceau “Infréquentables” n’est pas la première collaboration entre les deux rappeurs. Déjà en 2009, Dosseh était présent sur la mixtape Autopsie Vol. 3 avec le morceau “Non stop” produit par Prodfather. Un an plus tard, le DUC invite Dosseh sur son album Lunatic et le morceau “45 Scientific”. Le rappeur d’Orléans renvoie naturellement l’invitation sur son premier album Yuri sorti en 2016. Le clip est réalisé par Chris Macari et tourné à Miami. Il est publié sur YouTube le 24 octobre 2016, quelques jours avant la sortie de l’album, et cumule plus de 32 millions de vues aujourd’hui. Cet immense tube de la fin d’année 2016 est produit par Joe Mike & Price. L’album Yuri sera certifié disque d’or en avril 2017, le featuring atteindra le single de diamant.

Je retrouverai ta page sur Internet, un H sur le sac, c’est ça qu’elles cherchent
Un grand coup de bite, UberPop, c’est pour Luna les sacs Hermès

10. Kery James feat Booba – “Chacun sa manière”

La compilation Street Lourd Hall Stars sort dans les bacs le 16 novembre 2004. Immense classique du rap français, ce disque perpétue la tradition des grandes réunions de rappeurs omniprésente dans les années 1990. Elle regroupe Rohff, Rim’K, Lino, Kool Shen, Kery James, Booba, Alibi Montana, Diam’s, Soprano, Aketo, Sefyu ou encore Sinik. La compilation est produite par DJ Mosko, Teddy Corona et Mista Flo issus du collectif Mafia K’1 Fry. La collaboration entre Kery James et Booba n’est pas le meilleur morceau du projet mais demeure un événement important dans le rap français. A l’époque de la sortie de ce titre, le rappeur de Boulogne vient de sortir son deuxième album solo Panthéon, il est déjà considéré comme une tête d’affiche du mouvement. De son côté, Kery James est sorti de son silence en 2001 avec l’album Si c’était à refaire et vient de sortir Savoir et vivre ensemble. Au moment de la sortie du morceau, les deux artistes sont les portes drapeaux de deux courants du rap français : Kery James prône un rap conscient lorsque Booba sévit dans le hardcore et l’egotrip.

Ma position dans le rap est celle d’un homme responsable
Mes frères savent que j’viens d’un passé instable
J’ai survécu parmi les Lions Indomptables qui lâchent tôt le cartable
Et ce, qu’ils soient noirs, arabes ou toubabs

À voir aussi :