Suivez-nous

Musique

2018, le retour du rap conscient (et ce sont des experts qui le disent)

Publié

le

2018, le retour du rap conscient (et ce sont des experts qui le disent)

Le magazine Complex s’est prêté au jeu des prédictions pour l’année 2018 avec l’aide d’experts. Et ils se sont mis d’accord sur une tendance : le retour du rap conscient.

Aux prémices d’une année 2018 qui s’annonce ultra riche, Complex a fait appel à des experts du milieu du rap pour anticiper les tendances qui se dégageront dans l’année. Outre la hype punk, le retour du rap féminin ou l’expansion du rap à l’international, ceux-ci ont prémédité une revalorisation du rap conscient. En effet, c’est notamment Sykamore qui précise que la nouvelle génération risque de très vite tourner la tête au rap sans fond, misant sur la forme. Il donnait l’exemple de Future, mais on pourrait également ajouter toute la vibe tirée d’Atlanta ou le succès du jeune Lil Pump. Ainsi, lui et ses acolytes prédisent un retour aux valeurs propres au rap, tandis que les fans se lasseraient des thèmes abordés dans le rap mainstream.

A lire aussi : Savez-vous combien gagnent les rappeurs pour chaque écoute streaming ? 

Un constat semblable en France ?

Et quid de nos artistes francophones ? Et bien il semblerait que dans l’Hexagone, la tendance puisse se confirmer également. En effet, depuis désormais quelques années, on souligne un retour du rap à texte. C’est-à-dire que, plus qu’un travail sur la forme, les sonorités ou les mélodies, comme ce serait le cas avec PNL par exemple, une grande majorité du game souhaitent mettre en avant les lyrics. Attention néanmoins, le travail sur les paroles ne veut pas forcément dire “rap conscient”. Le rappeur bruxellois Damso en est d’ailleurs l’exemple le plus flagrant : tandis que ses textes relèvent d’un travail lyrical précis, ceux-ci ne délivrent pas un message engagé et profond comme le revendiquent le rap conscient.

Dans cette nébuleuse conscient figure de nombreux rappeurs qui pourraient jouer un rôle clé en 2018. Parmi eux, Médine, qui vient d’annoncer que son prochain album était bouclé, ou encore Sniper, qui a récemment teasé le retour du groupe cette année. D’autres pourraient, de plus, continuer leur ascension, à l’image de la sphère old school/consciente, à l’image de Davodka ou Hugo TSR.

Pensez-vous que le rap conscient peut être l’un des vecteurs principal de 2018 ?

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *