Suivez-nous
Bon, qu'est-ce qu'il se passe entre Fianso, Booba et Lacrim ? Bon, qu'est-ce qu'il se passe entre Fianso, Booba et Lacrim ?

Grands Formats

Bon, qu’est-ce qu’il se passe entre Fianso, Booba et Lacrim ?

Publié

le

Depuis le début de semaine, une conversation leakée de Fianso sème la pagaille chez plusieurs poids lourds du rap français. Décryptage.  

Mise à jour datée du 6 février 2020. La pression monte sévèrement entre Lacrim et Fianso. Alors que l’artiste du 93 n’a réagi que partiellement aux notes vocales qui ont fuité à son égard, les menaces s’intensifient. «Moi je n’aime pas faire des vidéos comme ça, ça fait ch*er, mais toi t’aimes bien faire des subli. Tu n”es pas direct, tu n’as pas de co*illes. Je suis à Paname. Envoie un numéro en DM et comme ça on s’attrape et on va régler ça», a révélé Lacrim. Et d’ajouter : «Je suis là pour toi frère, je ne vais pas te lâcher».

L’artiste a même publié, à 2 heures du matin, une vidéo dans laquelle il traverse Blanc-Mesnil, l’ancien quartier de Fianso pour aller à sa rencontre. Toujours muet, Fianso a sobrement répondu en musique, avec le clip de son morceau “Training Day”.

«Fianso m’a insulté devant la France entière»

Mise à jour datée du 29 janvier 2020. À l’occasion de son Planète Rap, le 28 janvier, Hornet La Frappe est longuement revenu sur sa brouille interposée avec Fianso où, dans une note vocale, il insulte violemment le rappeur. «Ça fait trois mois maintenant», tonne-t-il devant Fred Musa, sur le plateau de Planète Rap. Sans que l’animateur n’ouvre le sujet, Hornet La Frappe est longuement et véhément revenu sur les propos tenus par Fianso.

«J’ai donné de l’amour à ce mec-là, explique-t-il. On a fait le projet 9.3. Empire, j’ai donné de l’amour à mon département, j’ai fait trois titres dans ce projet, le truc il a fait platine on a pas vu un barbecue dans une cité du 9.3. Il m’a insulté devant la France entière, il m’a même pas donné un coup de fil.»  C’est grosso-modo le reproche principal tenu par l’artiste : que Fianso ne soit pas venu s’expliquer. «Le minimum, c’est d’appeler. T’as insulté la mère d’une personne, c’est le minimum. Et chez nous, on marche comme ça. (…) L’énergie que t’as mis dans l’audio, je la veux en face.»

De son côté, Fianso a félicité Hornet La Frappe pour son dernier clip, “Calumet”, délivrant un message d’excuse sur son compte Instagram. «J’aurais dû t’appeler bien avant, soulève-t-il. Smah pour tout ça mon reuf. Tu mérites pas ces mots. T’es un bon et on se sait. On se prend pas la tête entre nous. Force la Peuf et respect aux frères.»

C’est la polémique du moment et elle est partie pour durer. Impliquant trois gros noms du rap français actuel, ce capharnaüm initié par un leak sur Twitter pourrait bien bousculer sérieusement la géopolitique du hip-hop francophone.

Tout commence par un extrait audio diffusé sur Twitter en début de semaine. L’origine du message est obscur, mais la voix de Fianso, dessus, est clairement audible. La voix de son interlocuteur, elle, est masquée par un filtre. Ce dernier cherche, dans un premier temps, des explications à la brouille qui mêle Sofiane et Booba.

Fianso contre Booba, un combat de coq

Mise à jour datée du 14 novembre 2019. Les deux rappeurs s’étaient légèrement frités par interventions interposées, il y a de ça plusieurs mois. Fianso avait évoqué lors d’une interview l’identité bling-bling qui traverse le rap, en citant l’exemple d’un rappeur habitant à Miami. Booba n’a pas fait de détour, répliquant instantanément sur son compte Instagram : “Dans la rue d’où je viens, on leur montre notre argent et elles nous montrent leur cul ! Et c’est super !”. Ambiance.

Dans l’audio, Fianso n’évoque pas directement Booba, mais maintient que leur relation les distancie. Car à l’évocation de Lacrim par son interlocuteur, Fianso précise qu’il s’agit de “son petit”. “Pourquoi tu crois que je parle plus à Hornet ?”, termine finalement l’auteur d’Affranchis avant de violemment insulter l’artiste du 9.3, désormais proche de Lacrim.

Bon, évidemment, plusieurs bombes à tempérer, alors que Fianso semble s’être fait piéger par quelqu’un de son entourage. Une chose est sûre : un combat de coq se dessine entre lui et Booba, alors qu’ils s’imposent comme les deux rappeurs les plus influents de la scène rap, actuellement.

«On va se capter rebeu»

Le leak a très vite traversé l’Atlantique jusqu’à Miami, où Booba s’est offert une première réponse en story Instagram. Republiant un extrait du clip “Oh bah oui”, le Duc a simplement commenté : “Pas de grands, pas de petits, que des z’hommes”, en identifiant Lacrim. Une manière de ré-installer les deux hommes sur un piédestal.

De son côté, Lacrim a republié sur son compte Instagram également une story d’une interview de Clique de Fianso, dans laquelle l’artiste avoue s’être rendu à Pont-de-Sèvres pour rencontrer Booba, et ainsi collaborer avec lui. “Moi en tout cas, j’ai jamais fait ça. Jamais. Jamais.”, souligne l’artiste avant d’apporter son soutien à Hornet La Frappe“T’as tout mon respect, fais pas attention. Après toi, il m’a demandé un feat”, ponctue Lacrim. Il conclut enfin : “On va se capter rebeu”.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *