Suivez-nous

Musique

Booba et Keny Arkana se valident : «Elle a plus de couilles que vous tous réunis»

Publié

le

booba keny arkana

Booba, qui a replongé dans les anciens morceaux de Keny Arkana dernièrement, n’a manqué de couvrir la rappeuse d’éloges sur Twitter. Elle lui a répondu. 

Il y a quelques jours, Booba (re)découvrait “V pour Vérités”, le morceau dénonciateur de Keny Arkana publié il y a dix ans. Et depuis, l’artiste ne manque pas de louanges en évoquant la rappeuse marseillaise. L’auteur d’Ultra a d’abord salué la force dénonciatrice du morceau : «Moi qui me croyais dans le tur-fu». De son côté, Keny Arkana s’est montrée flattée après les messages de Booba, et lui a répondu quelques mots sur Twitter : «Merci pour ton message mon frère. Ça fait plaisir de te savoir avec nous».

Booba : «On se souviendra d’elle»

Visiblement sous le charme de sa consoeur marseillaise, Booba, qui s’est écharpé avec Maes, est allé chercher une photo d’une fresque de Keny Arkana et lui a rendu un bel hommage sur le réseau social. «Avis à tous les rappeurs célèbres les faux caïds rebelles à mèches blanches à lunettes noires on se souviendra pas de vous mais on se souviendra d’elle qui a plus de couilles que vous tous réunis». Des propos forts, qui témoignent du respect entre ces deux grands noms du rap français.

Publicité

Aussi : Booba publie “Pablo”, à l’origine de la brouille avec Maes

Publié en 2011, le clip de “V pour Vérités” illustre le piratage d’un journal télévisé par un mouvement révolutionnaire mené par Keny Arkana. Elle y expose au fil de ses rimes divers éléments dénonciateurs, chargeant le système politique. Le titre dystopique a connu un boost de popularité depuis la crise sanitaire, alors qu’il évoque des «épidémies, peut-être pour qu’on ait peur de se rassembler» et un business de «vaccins empoisonnés».

Publicité

Aussi : Booba insulte Orelsan sans raison apparente

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *