Suivez-nous

Musique

Découvrez l’incroyable capacité de création de Jul dans un reportage

Publié

le

Découvrez l'incroyable capacité de création de Jul dans un reportage

L’incroyable capacité de création de Jul n’est pas une légende, ce reportage de Konkini en est la preuve. Des instrus aux lyrics, en passant par la pochette de son album, le Marseillais ne s’arrête jamais.

De retour au top avec son album Rien 100 Rien, Jul cartonne comme jamais. Le Marseillais a envahi les classements des tops singles, comme sur Apple Music. Il ne comptabilise pas moins de 10 titres dans les 15 premiers, avec notamment la première place grâce à “Tel me” en featuring avec Ninho.

Véritable machine à hits, Lacrizeomik est aussi doté d’une productivité incroyable. Le rappeur a sorti 18 projets depuis 2014. Pour avoir un aperçu des méthodes de création du rappeur, Konbini a passé une journée en studio avec l’interprète de “Toto et Ninetta”.

La machine – En studio avec Jul

"Si j’etais pas connu là, je serais allé faire des courses."On a passé une journée en studio avec Jul pendant qu’il préparait son nouvel album "Rien 100 Rien". Images inédites ⤵

Publiée par Konbini sur Samedi 15 juin 2019

Comme le dit l’un de ses amis dans le reportage : “Il faut le voir pour le croire”. De l’instru à l’écriture, en passant par le design de la pochette de l’album, c’est là que tout se passe pour Jul. ” Je suis dans mon élément, dans le studio. C’est ma vie” explique le rappeur qui peut passer jusqu’à 13 heures par jour dans cette salle.

Un son en une session

Réalisé avant la sortie de l’album Rien 100 Rien, on peut apercevoir les prémisses de bon nombre de choses.

Tout d’abord il y a la phase de création d’instrumental. Jul les réalise parfois lui-même “en deux minutes” selon son ingénieur du son.

Par la suite l‘Ovni livre quelques bribes de paroles afin d’en faire un yaourt. Une fois le son bien en tête, le Marseillais se met en phase d’écriture. Dans le reportage, on s’aperçoit qu’il a besoin de se sentir à l’aise pour gratter ses textes. L’instru en fond sonore dans la pièce, quelques amis, une chicha, de quoi boire et c’est parti. Muni de son téléphone, le rappeur est lancé pour la rédaction.

À LIRE
Sophie Bramly nous raconte la naissance du hip-hop, « ils n'étaient même pas cent à y croire »

Le résultat ne se fait pas attendre, Lacrizeomik retourne au micro pour essayer de coller les paroles à la musique. Une réussite puisque la session studio donnera naissance au titre “La Machine”.

Jul adoube Ninho

Comme dit plus haut le plus gros hit de l’album est le feat avec Ninho. Le rappeur de 29 ans avoue être sorti de sa zone de confort pour ce track. “J’ai essayé des trucs un peu ricains, genre comme avec Ninho. Lui, il froisse toutes les instrus”.

Le Marseillais multiple disque de platine a décidé de faire de ce succès la pochette de son nouvel album. “Moi ce que je veux faire, c’est les mettre (ses disques d’or et de platines) tous sur la pochette.”

Jul fait aussi beaucoup confiance en son entourage afin de dénicher les bonnes musiques sur le projet. Pour ce faire, il invite jusqu’à sept amis à lui pour écouter le projet en avant-première et faire un premier tri. “On écoutait de la première à la 37. Au début, il y en avait 37. Après, on fait un vote final pour sélectionner les sons à même de figurer sur la version ultime.”

Des méthodes qui portent, comme chaque année, leurs fruits. L’ovni est une fois de plus au top des classements, tourne énormément en radio et sera probablement au top des ventes.

A lire aussi : DJ Elite, l’oiseau noir du rap français