Suivez-nous

Culture

«C’est rabaissant» : Maxime Biaggi en a marre d’être réduit à l’humour “malaisant”

Publié

le

Cette phrase cachée sur l'emballage du Zen Burger fait rire les internautes
© Corentin Boutrige

Sur Twitter, Maxime Biaggi a expliqué être agacé que Zen soit souvent associé à un humour dit «cringe» ou «malaisant», à tort à ses yeux.

Le late-show de Maxime Biaggi et Grimkujow, Zen, remporte un succès qui depuis 2021 ne fait que se multiplier. Et si les fondements humoristiques de l’émission ne font pas l’unanimité – à l’image des flops de Grim – c’est parce que beaucoup ont du mal à les comprendre. Ainsi, Maxime Biaggi reçoit souvent des messages qu’il n’apprécie pas forcément, et s’est exprimé à ce propos dans un thread Twitter.

Publicité

«Au regard du succès croissant de Zen, j’aimerais beaucoup échanger avec toi pour un article, écrit une journaliste à son attention. Je m’intéresse notamment à la popularité de l’humour “malaisant” et du cringe sur Internet et je pense qu’avoir ton point de vue serait pertinent». «J’en peux plus de recevoir ça tous les jours, s’agace le streamer. Même si des fois, on crée des situations de malaise volontaire, la plupart du temps c’est juste de l’humour normal/absurde. Je comprend pas pourquoi ça veut toujours nous réduire à : “c’est cool c’est gênant”».

À lire aussi : Maxime Biaggi explique pourquoi c’est compliqué d’avoir des rappeurs dans “Zen”

Maxime Biaggi : «C’est de l’absurde»

Pour exemple, Maxime Biaggi cite la dernière émission Zen aux côtés de Mister V, qui en profitait pour se confier sur son niveau et ses objectifs au GP Explorer. Dans l’une des scènes, les deux présentateurs de l’émission font venir sur le plateau un adolescent prétendument aveugle et lui font croire que Mister V est Mbappé. «C’est de l’absurde, insiste Maxime Biaggi. Je me compare pas aux goats mais pour l’exemple, c’est comme si des gens disaient que “The Office”, “La cité de la peur” etc, c’était du malaise. Bah non. C’est de l’absurde quoi».

Surtout, «c’est un peu rabaissant à force, confie le streamer, qui avait déjà évoqué cette problématique à demi-mot lors du dernier ZenOn aura beau faire des sketchs comme le tribunal, où il n’y a pas de malaise choisi, que ça va quand même nous ramener à ça». Dans un autre tweet, il ajoute : «Mon point c’est surtout pourquoi à la tête/cinéma c’est de l’humour absurde et chez nous, c’est de l’humour malaisant, pas drôle, à chier ? Encore une fois, on a beaucoup joué avec les situations de flottement mais nous réduire à ça c’est clairement pas regarder l’émission. On nous parle jamais du sketch de zombie avec Billy, du tribunal avec Yvick, des chansons, de la bibliothèque avec Kameto», conclut Maxime Biaggi.

Dans le reste de l’actualité, McFly parle de la pression de YouTube : «Je n’ai plus peur de faire moins de vues».

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *