Suivez-nous

Musique

Chris Brown parle de Royalty pour Vanity Fair Italia

Publié

le

Article écrit par Chris Brown France.

Chris Brown parle de son dernier album, sa fille Royalty et de sa carrière pour le magazine Vanity Fair Italia.

Publicité

Invité à la fashion week Milan par le créateur Philipp Plein en Février, Chris Brown a accordé une interview au magazine Vanity Fair Italia dans l’édition du mois de Mars pour la promotion de son nouvel album, Royalty. Le photoshoot a été réalisé par le photographe Alan Gelati. CBF vous a traduit l’interview :

Chris Brown: “Je suis un homme maintenant,” – VanityFair

Chris Brown a une drôle de façon de vous écouter. Nous sommes assis sur la canapé d’une suite à l’Excelsior Hotel Gallia à Milan. Chris ne me regarde pas, ses yeux sont fixés sur le sol et seul son oreille est tourné vers moi. Comme pour me dire : insère ta question ici, et je verrai ce que j’en ferai. D’une certaine façon, interviewer le chanteur de Tappahnoock, Virginie relève plus du travail d’artificier que de journaliste. Vous ressentez sans cesse que si vous coupez le mauvais fil, il peut réagir de manière imprévisible.

Publicité

Le Chris Brown que j’ai rencontré, suite à l’invitation au défilé de Philipp Plein à Milan, est certainement un Chris déterminé à faire oublier, même s’il n’a que 26 ans, un passé tumultueux qui continue de le hanter : l’agression (en 2008) de Rihanna, sa petite amie à l’époque; il a grandit dans la terreur et la haine envers son beau-père qui maltraitait sa mère; l’incident sur le plateau de Good Morning America qui s’est achevé avec une vitre cassée en 2011; sa querelle avec le rappeur Drake en 2012; sa bagarre avec Frank Ocean en 2013 pour une place de parking. Un Chris Brown décidé à montrer le meilleur de lui même, son côté humain. Dans son cas, c’est son adorable fille, Royalty dont la mère est Nia Guzman.

Pour prouver sa rédemption, Chris Brown a choisi de mettre une photo de lui et Royalty sur la pochette de son nouvel album sorti en Décembre. Mais la route vers la rédemption est semé d’embuches et le nouveau de Chris Brown conserve plus de défauts que l’ancien Chris.

Publicité

Quand j’arrive essoufflé dans la suite à 15h, le rendez-vous pour le photoshoot et l’interview avait été organisé à la dernière minute, on me fait savoir en chuchotant que Chris est encore endormi et personne n’ose le déranger dans sa sieste. Nancy, qui se charge de ses déplacements à Milan avec la patience de celle qui a réussi à gérer ses réactions, me répète sans cesse : “Let him find the groove, laisse-le se mettre dans l’ambiance.” Mike, son manager, me rappelle trois ou quatre fois les règles pour l’interview : “Pas de questions sur Drake, Rihanna et n’insistez pas sur les choses négatives du passé.” Quand il se réveille enfin, il appelle le room service pour commander un plat de pâtes, il allume la télé de sa chambre. Une heure plus tard, il se montre dans la suite pour le photoshoot. Mais avant, il prend soin d’allumer la chaine hi-fi et nous écouterons Royalty pendant deux heures avec le volume au maximum. Il aime être pris en photo, il est à l’aise. Puis nous nous installons pour commencer l’interview :

(…)

Comment est né l’album Royalty ?
Cet album marque un tournant pour moi : c’est le moment où je deviens adulte, le moment où je deviens père. J’ai une fille et j’ai tissé un lien très fort avec elle.  Nous sommes inséparables. Royalty est la source de ma maturité, celle d’apprendre à assumer ses responsabilités, de montrer le bon exemple et d’être un bon mec.  C’est pour cette raison que j’ai nommé mon nouvel album après le prénom de ma fille. Parce que depuis qu’elle est là, ma vie est un conte de fée.

Être un adulte pour elle, que cela signifie-t-il ?
Une chose est sûre, ça n’a rien avoir avec l’âge. De plus, je n’étais qu’un enfant qui avait déjà des responsabilités d’adultes : ma carrière, la charge de travail qu’un adolescent lambda ne connait pas, la signature d’un contrat à 14 ans à peine. Mais être un père est carrément autre chose, c’est de la folie. J’ai  fait le ménage dans ma vie, j’ai appris à m’aimer et rester positif. Tout ce que je fais maintenant, c’est pour ma fille.

Et votre passé? Voudriez-vous en parler quand Royalty vous posera des questions ?
Absolument. Beaucoup de personnes n’assument pas leurs insécurités et leurs démons. Je suis transparent. Je ne nierai pas la réalité mais je vais simplement y apporter un peu d’espoir.  Quand ma fille sera plus grande et qu’elle voudra parler de mon passé, j’en discuterai avec elle sans problème. Nous avons tous une histoire avec des périodes difficiles. Ça lui servira de savoir aussi.

Photoshoot :

504541-800w 504545-800w504546-800w CHRIS-BROWN36565_D-copy 8f5945ee-8c88-4aac-81af-6e542f4c7329 c4911b5e-fc0d-4d04-acb1-451c0f8df5b2

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *