Les cinq meilleurs diss-track du rap français Les cinq meilleurs diss-track du rap français

Les TOPS

Les cinq meilleurs diss-track du rap français

Publié

le

Oui, le rap français aussi a une histoire en termes de “clashs”. 

Le 4 juin 1996, 2Pac sort le morceau “Hit ‘Em Up” dans lequel il s’en prend au label Bad Boy Records. Ce classique est aujourd’hui considéré comme le plus grand “diss-track” du hip-hop américain. Eminem récemment, Ice Cube, Jay-Z ou encore Nas ont également utilisé ce biais pour humilier verbalement leurs adversaires. L’histoire du rap français a également été marqué par ses affrontements verbaux par studios interposés. Peut-être moins médiatisés, ou alors très fortement connotés à l’époque Booba/Rohff/La Fouine, les clashs français cachent pourtant de sacrés morceaux. En voici un top 5 non exhaustif.

Fabe – “Des Durs, des Boss… des Dombis !”

En 1997, le rappeur parisien Fabe sort son deuxième album Le fond et la forme, après Befa surprend ses frères paru deux ans plus tôt. Le disque comprend quinze titres homogènes et de très grandes qualités. Le rappeur s’en prend au monde politique mais également à l’industrie musicale avec une rare justesse. Dans le morceau “Des Durs, des Boss… des Dombis !”, Fabe sample un tube de Minnie Riperton pour fusiller certaines têtes d’affiche du rap français : Stomy Bugsy, Suprême NTM et Booba. Le rappeur de Barbès manie parfaitement l’ironie pour atteindre ses cibles. Il répond au morceau “La guerre du rap” de Stomy Bugsy, un morceau parodique sorti en 1996 dans l’album La calibre qu’il te faut. Fabe cible les membres du Suprême NTM qui « jouent les pyromanes aux Bains Douches », en référence au morceau “Qu’est-ce qu’on attend pour foutre le feu” et à l’attrait du duo pour les soirées mondaines.

Enfin, il s’en prend au jeune groupe Lunatic auteur du morceau “Le Crime paie” sorti en 1996 sur la compilation Hostile. Il qualifie Booba de « gangster en toc » qui « parle d’avoir du cash [mais n’a] pas assez pour prendre un taxi ». En effet, le rappeur des Hauts-de-Seine a été incarcéré pour avoir braqué un taxi avec une arme à feu. À travers ce morceau le membre de la Scred Connexion expose à son public sa vision du rap hexagonal. Il dénonce l’hypocrisie des rappeurs qui se prétendent riches sans l’être réellement ou qui s’inventent une vie le temps d’une chanson. Ce classique du rap français mérite largement la première place de ce classement, Fabe attaque avec finesse sans jamais nommer, son rap est épuré et serein, loin du traditionnel clash énervé.

MC Jean Gab’1 – “J’t’emmerde”

L’histoire ne retiendra qu’un morceau de la carrière dans le rap de MC Jean Gab’1, le fameux “J’t’emmerde” sorti en 2003. Dans ce titre polémique, l’ancien membre des Requins Vicieux attaque une trentaine de personnalité du hip-hop français : Cut Killer, DJ Abdel, Rockin’ Squat, Suprême NTM, Lord Kossity, Lady Laistee, La Brigade, Kery James, Booba, Pit Baccardi, Saian Supa Crew, Ärsenik, Sully Sefil, Fonky Family, Matt Houston et Sheryo. Le rappeur urine sur l’hypocrite unité dans le rap tricolore, il massacre verbalement la quasi totalité de la profession en quelques minutes restées dans l’histoire.

À 36 ans, ce morceau lui permet d’acquérir une notoriété tardive dans l’hexagone. L’artiste parisien souhaite faire tomber les masques de figures importantes du rap français des années 1990 et 2000. Cependant, il ne parvient pas à brûler les idoles dans l’esprit des amateurs de rap français : ses cibles demeurent pour la plupart des légendes intouchables encore aujourd’hui. À l’époque, le morceau a divisé : certains s’amusaient des bons mots du MC quand d’autres dénonçaient un déferlement de haine gratuite. La carrière de MC Jean Gab’1 est souvent et injustement réduite à ce titre assassin. Le morceau “J’t’emmerde” est-il l’unique fait d’armes de Jean Gab’1 dans le rap ? Le débat est ouvert.

La Fouine – “Autopsie 5”

Le troisième morceau de notre classement est l’oeuvre de La Fouine. En réponse au titre “A.C. Milan” de Booba sorti le 21 janvier 2013, le rappeur de Trappes dévoile “Autopsie 5”, un diss-track de presque 7 minutes, quelques jours plus tard. Accusé d’agression sexuelle sur mineure par Booba, il répond avec moquerie et auto-dérision à son adversaire. La Fouine accuse Booba d’avoir refusé de se battre avec lui à Miami et réfute l’agression sexuelle. Le titre est composé de trois couplets très denses ainsi que d’un outro où La Fouine cesse de rapper et s’adresse à son public en parlant.

Le rappeur tourne en dérision son adversaire en le mimant, il s’en prend également à son rap, son physique et son passé. Le morceau cumule aujourd’hui plus de 22 millions de vues sur YouTube. Paradoxalement, la qualité de ce morceau entièrement consacré à Booba ne fait pas sortir La Fouine comme vainqueur de ce clash. Le rappeur de Trappes commence une longue traversée du désert artistique. De retour sur le devant de la scène depuis seulement quelques mois, Laouni Mouhid n’a pas perdu son sens de la formule, sa punchline contre le footballeur Olivier Giroud lors de son apparition dans Le Cercle en est la preuve parfaite.

Sinik – “L’homme à abattre (Carton Jaune)”

Au milieu des années 2000, Sinik était une tête d’affiche du rap français. Ses albums La main sur le coeur et Sang-froid sont certifiés disques de platine avec plus de 300.000 ventes. Après plusieurs années de galère dans les bas fonds du rap, il parvient à devenir un personnage indispensable de la scène hip-hop tricolore. À cette époque, les autres grands noms sont Diam’s, Rohff et Booba. Le 22 janvier 2007, le rappeur des Hauts-de-Seine sort Autopsie Vol. 2 sa deuxième mixtape avec le morceau “Le D.U.C”. Dans ce titre devenu classique, Booba déclare « Les négros sont déclassés par Pokora, Diam’s et Sinik », une punchline où il met sur un pied d’égalité deux rappeurs et un artiste de variétés.

Apparemment vexé par cette pique, Sinik répond à Booba avec le morceau “L’homme à abattre (Carton jaune)”. Le très fameux clash entre les deux rappeurs démarre et sera l’attraction du rap français pendant de longues semaines. Dans sa réponse, le rappeur du 91 défend sa carrière avant de s’en prendre à celle de son rival. Il attaque le Duc de Boulogne sur son passage à la Star Academy et regrette l’époque de Lunatic. Il évoque également l’enlèvement de la mère de Booba et accuse sa cible d’avoir appelé la police dans cette situation. Il reprend enfin à son compte la célèbre punchline : « Si t’aime pas t’ecoutes pas et puis c’est tout », issue du morceau “Le Crime paie”. Le morceau marque l’histoire des clashs à la française et le public attend impatiemment la réponse de Booba. En avril 2007, le rappeur sort “Carton rose”, un titre d’égotrip où il égratigne efficacement Sinik qui ne répondra pas et mettra fin à la confrontation verbale.

Booba – “A.C. Milan”

Le 21 janvier 2013, Booba sort le morceau “A.C. Milan”, deux mois après la sortie de son sixième album Futur. Cette date n’est sûrement pas choisie au hasard par le rappeur de Boulogne-Billancourt. En effet, il s’agit du jour de la sortie du morceau “Il se passe quelque chose”, une collaboration entre La Fouine et Youssoupha. Peu après la parution du morceau polémique, La Fouine règle ses comptes avec son adversaire sur Twitter et annonce la sortie d’Autopsie Vol. 5. Le titre “A.C. Milan” est un missile Scud envoyé par Booba à ses deux adversaires. En guise d’outro, le rappeur utilise un enregistrement vocal du hacker Ulcan dans lequel il se fait passer pour un policier pour obtenir le casier judiciaire de La Fouine. La policière piégée indique qu’il y a la mention d’une agression sexuelle sur mineure parmi les infractions commises par ce dernier. Le rappeur de Trappes a, depuis, rejeté à plusieurs reprises ses accusations dans des interviews. Néanmoins, ce morceau marque le début d’une période très délicate dans la carrière musicale de La Fouine. Plus de cinq ans après sa sortie, le très autotuné “A.C. Milan” a été visionné à plus de 33 millions de fois. Booba arrête des carrières pour de vrai.

À lire aussi : Notre TOP 50 des meilleurs albums de rap français sortis en 2000 et 2009.