Suivez-nous

Musique

Comment L’Entourage s’est imposé aux Rap Contenders : «Ils avaient la dalle»

Publié

le

nekfeu lunik rap contenders

Badsam est revenu sur les débuts de L’Entourage aux Rap Contenders, ajoutant qu’ils n’étaient pas nécessairement, au début, la cible de l’événement. 

N’importe quel amateur de rap le dira : les Rap Contenders font partie d’une histoire forte et légendaire qui aura eu une influence considérable sur le paysage rap. C’est là-bas, en quelques rounds parfois très offensifs, que de grands noms du rap français ont fait leurs armes. Et lors du neuvième volet du MouseCast de Mehdi Maïzi, Badsam (un des fondateurs des RC) a raconté comment l’événement avait mis en lumière une nouvelle garde de MCs, à commencer par L’Entourage.

«Stunner en parle à Alpha, si je ne dis pas de bêtises. Alpha se dit “Ah ouais, mortel j’connais déjà l’équivalent cain-ri, j’connais les Word Up”. Il a une culture incroyable dans le rap. Du coup, il est chaud», raconte Badsam. Finalement, Alpha Wann en parle autour de lui, et de nombreux noms du collectif participent aux premières éditions des Rap Contenders : Nekfeu, Eff Gee, Jazzy Bazz, Deen Burbigo ou encore Guizmo. «Ils étaient chauds. Donc on en prend plus de leur côté que d’autres MC».

Publicité

À lire aussi : Bigflo & Oli revoient leur passage aux Rap Contenders : «Le soir qui a changé notre vie»

Badsam sur L’Entourage : «Ils tenaient le terrain»

Pourtant, il ne s’agissait pas de la cible initiale de la ligue. «À la base, c’était pour qu’il y ait des mecs comme Driver, Dany Dan ou Sinik», rigole Badsam. «On fait des battles avec des rappeurs, des gens identifiés. Petit à petit, on se dit que c’est galère d’avoir les mecs, qu’ils avaient peut-être pas aussi cette mentalité. Au final, dans les premiers qui ont accepté, il y avait Alpha et L’Entourage». Un pari réussi : le crew parisien ramène à chaque battle une énergie supplémentaire et les tee-shirts à l’effigie du collectif se multiplient dans la foule.

En parallèle, les membres du groupe continuent de faire tourner leur nom dans la capitale : «Ils avaient la dalle, ils étaient partout dans les open mic. Ils tenaient le terrain». Les Rap Contenders tiennent alors leurs têtes d’affiche, dont les noms vont faire la promotion de l’événement. De la même manière que les battles vont accélérer leur notoriété : «Ça a été un échange de bons procédés», conclut Badsam.

Ainsi, si les Rap Contenders ont d’abord été pensés pour accueillir certaines pointures du milieu, ils ont fini par contribuer à la création d’une nouvelle scène. Au-delà de L’Entourage, l’événement compte un nombre incalculable de rappeurs figurant parmi les plus gros noms du rap français actuel : Dinos, Laylow ou encore Bigflo & Oli. Dernièrement, les deux frangins toulousains ont rappelé l’importance des RC pour leur génération : «On ne donne pas assez de crédit aux Rap Contenders, a assuré Bigflo auprès d’Interlude. Disons-le : ils nous ont fait percer pour beaucoup». Et de conclure : «Dans l’histoire du rap, les RC ont été un coup de projecteur sur des artistes, toute une nouvelle scène».

Publicité

Aussi : «Saboteur Mixtape» : le premier extrait est disponible, et c’est fort

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *