Suivez-nous

Culture

Plongez dans les coulisses du dernier épisode de Game of Thrones avec le making-of

Publié

le

Quarante minutes dans les coulisses du dernier épisode de Game of Thrones

L’extraordinaire épisode 3 de la dernière saison de Game of Thrones a droit à son making-of de quarante minutes, décrivant des conditions de tournage extrêmement rudes. 

Vous n’en revenez toujours pas ? Rassurez-vous, nous non plus. L’épisode trois tant attendu de la dernière saison de Game of Thrones sortait il y a deux jours, et il a fait bien plus que tenir ses promesses. “The Long Night” a offert aux fans de la série plus d’une heure de bataille acharnée et anxiogène, sans perdre de rythme en mêlant suspense, horreur, et action. Une claque visuelle et scénaristique qui se doit d’être décryptée pour pouvoir être digérée. Heureusement, l’équipe de la série avait prévu ce syndrome post-traumatique avec un making-of de quarante minutes de l’un des épisodes les plus mémorables des huit saisons.

“I never ever want to do that again”

“I don’t think anybody who did that ever wants to do it again” assume Miguel Sapochnik, réalisateur de l’épisode trois et cinq (mais également du massacre d’Hardhome et de la Bataille des bâtards). Tourner la bataille la plus longue et intense de l’histoire cinématographique a exigé de lourdes contreparties du côté de l’équipe de production et de l’ensemble des acteurs et figurants. 11 semaines de tournages de nuit, entre 6 heures du soir et 5 heures du matin, par une température de -14°C… et un rythme extrêmement intense.

À LIRE
Coup de chaud en NBA : Irving et Durant rejoignent les Nets de Brooklyn

En quarante minutes de making-of, on en apprend beaucoup sur les techniques de tournages, les effets spéciaux utilisés, les intentions des scénaristes et producteurs …. La tranchée qui s’enflamme dans l’épisode par exemple mesurait plus de 250 mètres, et était constituée exclusivement de barres en acier, capables de résister à la température des flammes de propane avec lesquelles elles allaient être en contact. Egalement, Kit Harington (interprète de Jon Snow) avoue face caméra sa déception de ne pas avoir donné la mort au Night King, devancé par Maisie Williams (Arya Stark), qui réalise la plupart de ses combats sans doublure et est devenue progressivement ambidextre à force de manier les armes de la série (l’Arya des livres étant gauchère contrairement à Maisie).

Quarante minutes pour revenir sur un épisode dont vous ne vous êtes surement pas encore remis, quarante minutes qui vous permettront de patienter jusqu’à la semaine prochaine.

A lire aussi : Huit saisons de Game of Thrones en huit punchlines

À voir aussi :