Suivez-nous

Musique

Freeze Corleone devait respecter deux conditions pour son feat avec Alpha 5.20

Publié

le

freeze corleone s/o
@camulojames

Sorti le 11 septembre 2020, LMF de Freeze Corleone aura été le phénomène de la rentrée. Aujourd’hui encore, on en apprend un peu plus sur sa conception.

Lors d’une interview accordé à la chaîne YouTube Oui Hustle, Alpha 5.20 est revenu sur le huitième projet de Freeze Corleone. Et plus particulièrement sur le titre “PDM”. Il y apparaît avec Shone. Ce morceau était, au départ, destiné à une collaboration entre les deux rappeurs du Ghetto Fabulous Gang. Cependant à l’écoute du son Shone, qui est aussi le manager de Freeze, insiste pour que le rappeur au durag soit présent sur le morceau.

Publicité

Alpha 5.20 acceptera, à deux conditions. Dans ses paroles, Freeze Corleone doit parler de l’Afrique et ne doit pas utiliser d’insultes. «On lui a laissé deux mois, pendant les deux mois il s’est débrouillé pour écrire son texte, il me m’a envoyé, on l’a écouté et on a dit “C’est bon, on t’accepte”. Et je suis content que le petit frère Freeze ait fait mieux que nous, parce que c’était le but», note-t-il. 

 

Deux conditions respectées. On retrouve donc dans le couplet de Freeze Corleone trois références à différents scientifiques et idéologistes africains. Tout d’abord Freeze fait référence à Cheikh Anta Diop et son ouvrage Nations nègres et cultures. Un homme politique sénégalais à qui Dinos avait déjà fait référence par le passé. Vient ensuite une référence à Kemi Seba, un essaiyiste béninois. Enfin, Freeze Corleone place une référence à Marcus Garvey, un militant jamaïcain à l’origine du mouvement rastafari. La première condition est respectée. La deuxième le sera aussi, étant donné que le rappeur ne se fendra pas d’un seul “p*tasse”, insulte revenant souvent dans ses lyrics. D’ailleurs, aucun autre mot à connotation insultante ne sera utilisé par Freeze dans son couplet.

Publicité

Une histoire qui prête à sourire, mais qui témoigne aussi du respect qu’a Freeze Corleone pour ses ainés. Une contrainte quant à l’écriture d’un couplet, pour un son sortant sur son propre album ? Tout le monde n’aurait pas accepté de s’y plier, quitte à retirer le morceau de la tracklist. De plus, au vu de la réputation du rappeur, connu pour ne pas faire grande concession dans son écriture, l’anecdote est encore plus marquante.

Dans le reste de l’actualité, Maskey invite Freeze Corleone pour interpréter sa recette.

Publicité

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *