Suivez-nous

Musique

Gims : «Je suis Sneazzy, je suis vénère»

Publié

le

gims sneazzy
@kaleelthereal

Sur son compte Instagram, Gims a affiché son soutien à Sneazzy, accusé de menaces de mort envers Pascal Praud dans une punchline du morceau “Zéro détail” avec Nekfeu. 

Sobre, mais c’est déjà ça. Dans une courte story sur Instagram, Gims a apporté son soutien à Sneazzy, après la déferlante médiatique encaissée par le rappeur suite à sa punchline dans le titre “Zéro détail”. Pour rappel, l’artiste est accusé de menaces de mort envers Pascal Praud, et pourrait faire l’objet d’une plainte de la part du journaliste ou du groupe Canal+, son employeur.

Publicité

De son côté, comme la plupart des acteurs de la scène rap, Gims semble avoir suivi de près la polémique de son jeune confrère de 1995. «Je suis Sneazzy, je suis vénère, je suis saoulé, je suis fatigué !», tonne l’artiste, sans entrer dans les détails. Bien que l’on puisse imaginer que cette fatigue fasse écho aux multiples polémiques dont le rap fait l’objet, autour de la virulence de ses punchlines. Cette fois-ci, Sneazzy s’était justifié en évoquant des couplets «sortis de leur contexte» et «mal compris»

De rares soutiens à Sneazzy

Même si Gims n’est pas rentré dans les détails de la polémique, qui devrait déjà faire l’objet d’un procès selon L’Express, il a été l’un des rares artistes à s’être exprimé. Médine a également brièvement réagi, en début de semaine, après avoir été cité dans l’un des débats qui concernait Sneazzy sur l’émission L’Heure des Pros, de Pascal Praud.

Publicité

En effet, si l’auteur de Nouvo Mode a eu droit à un vaste soutien des réseaux sociaux, plaçant le hashtag #JeSuisSneazzy plusieurs fois en tendances, la scène rap est restée relativement discrète avec ces polémiques délicates. Le soutien de Gims, vaste artiste populaire bien au-delà du microcosme urbain, permet donc de donner un petit peu plus de poids aux justifications du rappeur, malgré l’intensification de la polémique, entraînant les réactions en chaîne de journalistes et politiques.

Dans le reste de l’actualité, après la polémique sur le morceau “Zéro détail” de Sneazzy, et les accusations de menaces de mort envers le journaliste Pascal Praud, Nekfeu a été réprimandé par Universal Music, dévoile Le Figaro

Publicité

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *