Suivez-nous

Musique

Il faut absolument écouter “Alaska” de Green Montana

Publié

le

Avec Alaska, Green Montana initie sa discographie avec un album-studio à l’identité irréprochable, bordé par des productions et une réalisation exemplaires.

L’hiver arrive et Green Montana a accéléré la tendance. Au chaud, chez soi, à l’heure d’un nouveau confinement, l’artiste a glissé un vent glacial entre les colonnes des plateformes de streaming. En ouvrant les portes d’Alaska, ce panthéon à l’architecture froide et obscure, il a libéré seize morceaux chargés de parfaire l’univers qu’il dessine avec précision depuis quelques années. La production océanique et oppressante de “Trouble” plonge immédiatement dans un vaste panorama où sa seule voix autotunée avec parcimonie permet de capter les ondes qu’il s’en dégage. Pêle-mêle : de l’ambition, de l’esthétisme et de l’assurance.

Green Montana, épaulé par Booba

L’album est infiniment bien produit et permet cette chevauchée fluide et cohérente au milieu de son monde. Tout n’est pas si froid, et quelques teintes brûlantes pimentent les éléments dissimulés par Green Montana. Outre le brillant “Sale tchoin”, on retient le voluptueux “Ganja”, ainsi que la ballade chaude et rassurante de “Palm Angels”. L’album étincelle aussi par ses délicates mélancolies : “J’roule” est somptueux, “Rêves magiques” est d’une hypnotisante délicatesse.

Pour ce premier album solo, Green Montana n’aura compté que stratégiquement sur Booba. Portant l’étendard 92i, l’artiste l’accueille sur l’entraînante zumba “Tout gâcher”. Légèrement au-delà de la fresque homogène d’Alaska, le morceau remplit son rôle de cheval de Troie streaming, capable de convertir commercialement l’épopée polaire de Green Montana. Captivant, ce premier projet confirme les attentes placées en lui. Au milieu de ces températures extrêmes, on a pris le temps d’accrocher son monde bourré d’influences et de maîtrise. À découvrir.

Publicité

Dans le reste de l’actualité, SCH : une superbe histoire écrite avec sa discographie entière

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *